Search
  • Hubert Marlin

Sécuriser l’Amour 50% des femmes en couple avouent avoir un plan B


Nous vivons à une époque où le monde semble un lieu incertain, et ce manque de sécurité s’est répandu dans toutes les parties de la vie humaine, jusqu’à la vie amoureuse, qui a toujours été considéré comme un refuge, un rocher contre un monde violent. Aussi, certains ont eu l'idée d'une "assurance partenaire".

Tout comme l’assurance automobile dans le cas malheureux d’un accident, certains hommes et femmes, ont décidé de souscrire à une assurance partenaire, en envisageant d’avoir une copine ou copain suppléant, avec qui s’amouracher au cas où leur relation actuelle finirait. La sauvegarde amoureuse est un projet qui se développe de manière alarmante dans le monde occidental, comme le suggère de récentes études. Si on a beaucoup parlé de l'instinct maternel des femmes, qui les poussent parfois à ressentir le besoin d'avoir un homme dans leur vie pour avoir la joie de procréer, il n'en reste pas moins vrai que les femmes sont souvent soucieuses de trouver le juste partenaire en utilisant plusieurs stratégies à une époque où les réseaux sociaux ont ouvert une brèche dans la multiplicité des options offertes à ceux qui veulent s'accoupler. Et accessoirement, cela a entraîné une plus grande concurrence entre les femmes. Une femme qui pourrait avoir des sentiments idylliques pour son voisin, son collègue, son camarade de classe, se doit désormais de rivaliser, à tout moment, directement avec d'autres femmes qu'elle ne connaît même pas, pour attirer l'attention d'un homme, à cause des réseaux sociaux.

Les humains utilisent un large éventail de stratégies d'accouplement (Gangestad et Simpson, 2000). Dans leurs recherches axées sur certaines des stratégies d’accouplement des femmes hétérosexuelles, ont montré que les femmes modifieraient leur comportement en fonction du type de relation qu’elles recherchent (Cashdan, 1993). Celles qui cherchent à s’installer avec « Mr. Ideal », s’habilleront avec plus d’élégance et mettront l’accent sur les comportements qui témoignent de leur fidélité et de leur intérêt pour la fidélité. Celles qui recherchent plus le « Mr. Ideal tout de suite » afficheront un peu plus leur sexualité. Même parmi les autres femmes à l'affût, les stratégies d'accouplement féminin se transforment en quelque chose de plus compétitif. Celles qui sont généralement de nature plus narcissique ont tendance à faire preuve d'une concurrence intrasexuelle plus fréquemment que les autres (Carter, Montanaro, Linney et Campbell, 2015). Un exemple de ceci pourrait être une femme qui donne à une autre un faux compliment. Cette dernière dira à une femme au bar qu'elle aime ses chaussures, alors qu'en réalité, elle pense que son amoureux les trouverait hideuses, et par conséquent ne s’amouracherait pas de la personne qui les porte.

C’est une façon d’essayer d’éliminer une certaine concurrence dans la conservation du partenaire de leur désire. Cela signifie que certaines femmes encourageraient volontiers les autres à avoir mauvaise mine, simplement pour les éliminer sur le marché concurrentiel de l'accouplement. Ce n’est pas une approche très gentille, mais cela se produit. Une autre façon perverse de détruire les autres, c’est en décourageant les copines de se mettre en relation avec un homme qu’elles aimeraient elles-mêmes avoir. En general beaucoup d’hommes savent par expérience que dans 99% des cas, engager une relation en parlant pour la première fois avec une femme alors qu’elle est accompagnée de sa foule de copines fini souvent par un échec.

La conquête des partenaires sexuels est une guerre perpétuelle pour certaines femmes et même si elles surmontent tous les obstacles, pour finalement avoir un homme qu’elles aiment, elles ne s’arrêtent pas là. Certaines femmes très futées ne vivent pas simplement la relation et oublient le reste. En général, beaucoup sont conscientes de la chance qu’elles ont, et tout en essayant de faire ce qui est juste pour faire durer la relation, elles ne négligent pas le fait que quoi qu’elles fassent, la relation peut prendre fin. Ainsi, vient l'idée d'un plan de secours.

L’idée d’un copain ou d’une copine suppléante a été étudiée par Dibble et autres. (2015). Ils ont constaté que les étudiantes avaient en moyenne 3,78 « Monsieur Plan B. » En fait, environ les deux tiers de tous les étudiants qui entretiennent une relation engagée admettent ouvertement avoir au moins un M. / Mlle. Plan B (Dibble et autres, 2015).

« En ce qui concerne les femmes, quand il ya un problème au paradis et éventuellement une rupture, elles sont contraintes de retourner à la case départ. Cependant, pour éviter de rejouer sur le même terrain et de refaire toutes les bases, certaines femmes pensent à prendre un raccourci pour revenir à la ligne d'arrivée avec l’homme du Plan B. Le dicton qui dit que" l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs "ne dissuade manifestement pas les femmes d'aujourd'hui. Elles comprennent que tout peut arriver et veillent à ce qu'elles aient un plan solide si les choses tournent mal avec leur homme du moment. » Déclarait Un porte-parole de l’entreprise de sondage d’opinion OnePoll.com au Daily Mail, qui lui avait demandé de mener une enquête sur l’idée d’un plan de secours dans les idylles.

Pour analyser les plans de secours des femmes dans les relations, l’enquête menée par OnePoll.com pour le tabloïd anglais le Daily Mail, s’est faite auprès de 1 000 femmes, et a révélé que près de la moitié des personnes interrogées avaient un homme sur la sellette qu’elles pouvaient appeler. Cependant, cet homme ne serait pas une nouvelle recrue; Il est probable qu’il soit l’un des amis de la femme, avec qui elle entretient des relations amicales depuis environ sept ans. Plus de quatre femmes sur dix ont avoué avoir fait la connaissance de cet homme alors qu'elles étaient déjà avec leur partenaire, tandis que presque le même pourcentage a déclaré qu'il était «dans les parages» bien avant la relation.Une femme sur 10 a confessé que leur plan B leur vouait un amour éternel, tandis que deux sur 10 savaient que leur plan B « laisserait tout tomber» pour elles. Ces premières alternatives en cas de rupture, étaient sur la sellette de ces femmes pour plusieurs raisons. Un quart de ces femmes ont avoué de manière flagrante qu'elles avaient de forts sentiments pour leur Plan B comme pour leur partenaire actuel, tandis que 15% ont avoué avoir un sentiment plus grand pour l'homme du Plan B que pour leur partenaire du moment, a rapporté Yahoo.

«Le fait que notre recherche établisse que 50% des femmes vivant en couple ont un« plan B »est un signe inquiétant», a déclaré le porte-parole de OnePoll.com. «Cette nouvelle peut amener quelques hommes en couple à réfléchir à deux fois avant de ne pas sortir les ordures ou de choisir une soirée au pub contre une soirée agréable avec leur partenaire. Cela pourrait susciter la peur chez les hommes du Royaume-Uni et être une bonne nouvelle pour les femmes à la recherche de ce petit plus d'amour et d’attention afin qu’elles ne soient pas ravies par les rivaux potentiels "

Pour les hommes, si le plan B, est une préoccupation moindre , c’est aussi parce qu’ils croient souvent qu’ils peuvent avoir un flirt ou une maîtresse qui comblera éventuellement une partie des failles de leur relation. Quand en général les hommes veulent garder leur foyer en sécurité, ils ne sont pas timides dans la contemplation des relations extra-conjugales qui ne doivent pas pour autant devenir des relations à part entière. Alors que les hommes pensent moins à remplacer leurs épouses avec leurs aventures et sont moins jaloux de voir leur maitresse sortir avec un autre homme, s’ils peuvent conserver le droit de jouir des relations sexuelles avec cette dernière, les femmes de leur côté peuvent être très inquiètes de voir leur homme du plan B, s’épanouir dans une relation qui peut aboutir au mariage. En général, si l’amoureux suppléant est leur ami, elles les encourageront parfois à s’engager auprès d’une femme dont elles savent moins jolie, voire moins vertueuse, comptant sur le fait que si leur suppléant ne rencontre pas le bonheur avec une autre femme, alors elles l’ont toujours comme option de rechange, si leur propre relation devait se terminer. En outre, certaines femmes ne diront rien si elles savent que la petite amie ou la femme de leur mec du plan de secours les trompe, elles attendent et utilisent souvent ce fait comme une arme fatale de conquête uniquement lorsque leur propre relation aura été détruite.

En dehors des hommes du plan B, il existe une autre tendance très présente dans les pays en voie développement., et même dans le monde occidental avec les phénomènes Sugar Daddy; avec les femmes célibataires ou mariées qui nouent des relations avec plusieurs hommes pour le simple fait qu’elles ont compris qu’un homme est rarement parfait et qu’il n’est pas toujours un paquet complet d’un coup. Aussi, elles savent que ceux qui sont riches ne sont peut-être pas les meilleurs amants au lit, et ceux qui sont moins nantis sont peut-être plus jolis, etc., alors elles essaient de créer un panache pour trouver un équilibre dans leur vie sociale et amoureuse.

Lire plus sur www.flashmag.net

Sources Mémoire de maîtrise de Nicole Wedberg, soutenu avec succès au département de psychologie de l'Université d'État de New York à New Paltz en 2016.

37 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved