Search
  • Hubert Marlin

La violence coercitive du Sexting


Le Sexting ou sextext, texte à caractère sexuel est, selon Wikipedia, «le fait d’envoyer des messages ou des photographies sexuellement explicites, principalement entre téléphones mobiles». La plupart des gens ne sont pas conscients des dangers qui existent réellement lors de l’envoi d’une photo sexuellement explicite par leur téléphone ou par Internet. Au cours des dernières années, le nombre de personnes faisant du Sexting a augmenté tandis que l'âge des personnes créant des images et des vidéos sexuellement explicites a diminué. Les jeunes sont impulsifs car leur cortex préfrontal, qui joue un rôle important dans le contrôle des impulsions, n'est pas encore complètement développé. Ils ont du mal à gérer une combinaison de fluctuations des niveaux d'hormones, de sentiments émotionnels et sexuels et la pression de leurs pairs, et ils n'ont pas encore développé la maturité nécessaire pour gérer ces problèmes en toute sécurité et avec sagesse. Souvent, les jeunes qui envoient des sextos espèrent commencer une relation ou obtenir des commentaires positifs sur leur image corporelle afin d’aider leur estime de soi. Parfois, ils sont mis sous pression par un ami ou une personne plus âgée. il existe un risque que leur image soit mise à la disposition des autres.

Cela entraîne un niveau élevé de détresse chez les jeunes et peut les amener à avoir recours à une "gestion" malsaine, comme se nuire à eux-mêmes, s’isoler et limiter leur consommation alimentaire. Cela peut également conduire à des niveaux d'anxiété élevés et à l'apparition ou à l'exacerbation de symptômes dépressifs. Les jeunes s'inquiètent souvent des conséquences de leurs actes trop tard et cachent ce qu'ils ont fait, ils ne dorment pas à cause de cela et ne se concentrent pas en classe.

Si les adolescents n’obtiennent pas la réponse voulue, ils souhaitent envoyer des photos ou des vidéos, ce qui peut avoir un impact négatif sur leur estime de soi et leur image corporelle. Ils peuvent aussi être victimes d'intimidation qui les affaiblit davantage. Les jeunes qui pratiquent le sexting sont également plus susceptibles de se livrer à d'autres activités sexuelles à risque qui, encore une fois, peuvent avoir un impact négatif sur leur état mental. Certains jeunes sont contraints d’envoyer des sextos ou font l'objet d'un chantage pour en créer davantage, ce qui peut entraîner des traumatismes. Les images envoyées par les jeunes pourraient réapparaître sur des sites Web des années plus tard, ce qui entraînerait une nouvelle détérioration de l'état mental de ces personnes à ce stade et compromettrait ses perspectives d'avenir.

De nombreuses relations amoureuses impliquent un partage de photos intimes, de gré ou de force. Le simple fait qu'une photo sexuellement explicite ait été envoyée ne signifie pas automatiquement que l'expéditeur a voulu la partager. Certains expéditeurs sont persuadés de sextoter avec leurs partenaires à la suite de persuasion, de manipulation ou de coercition.

Outre les inquiétudes suscitées par la divulgation par inadvertance ou intentionnelle de SMS ou de photos compromettantes, des recherches ont montré que le sexting forcé est également associé à des conséquences plus sombres, telles que l'agression du partenaire intime et l’impact négatif sur sa santé mentale.

Jody M. Ross et al. dans «Sexting Coercion as a Component of Intimate Partner Polyvictimization» (2019) ont examiné le rôle de la coercition au sexting dans le cadre plus vaste du problème de la maltraitance du partenaire intime (MPI) ils admettent que le sexting est une combinaison entre « sexe » et « SMS », avec l'envoi de messages ou d'images sexuellement explicites par téléphone portable ".

Ils notent que le sexting peut être défini de manière large, dans la mesure où l'activité connexe peut inclure le tournage et l'envoi de vidéos personnelles explicites, ou l'utilisation de médias sociaux pour envoyer du contenu sexuel. En ajoutant l’élément additionnel de la contrainte, Ross et Al, définissent la coercition au sexting comme incluant «la coercition exercée par un partenaire intime pour envoyer des messages textuels à caractère sexuel»

Dans le cadre de leurs recherches, ils ont utilisé un échantillon de 885 jeunes adultes (301 hommes et 584 femmes) pour déterminer si la contrainte exercée par le sexting était une forme d'agression du partenaire intime susceptible de créer un risque de problèmes sexuels, psychologiques et d'attachement. Dans leur échantillon, 40% avaient subi une contrainte liée au comportement sexuel, au sexting, ou aux deux. En ce qui concerne les différences entre les sexes, les femmes étaient plus susceptibles que les hommes d’avoir été forcées à se monter nues.

Ross et autres, concluent que leurs données suggèrent que la victimisation sexuelle numérique constitue un nouveau composant de la «polyvictimisation MPI», avec le potentiel d'augmenter les effets négatifs subis par les individus soumis à l'agression de leur partenaire intime sous de multiples formes.

Plus précisément, Ross et autres. ont conclu que le sexting coercitif était lié à un dysfonctionnement de l'attachement, à des problèmes sexuels et, plus généralement, à des symptômes de santé mentale négative. Comparés à d'autres formes d'agression amoureuse, ils notent le potentiel unique de la contrainte exercée par le sexting, en particulier lorsqu'elle incite le sexting non désiré, à produire un traumatisme psychologique futur en raison de l'inquiétude de la victime face au partage des images. D'autres recherches établissent un lien entre la contrainte sexuelle et le sexting sous contrainte. HyeJeong Choi et Al. (2016) ont examiné l'association entre la coercition sexuelle et le sexting chez les adolescentes, en utilisant un échantillon de 450 femmes d'origines ethniques diverses et une moyenne de 19 ans,ils ont constaté que la coercition sexuelle en personne était significativement associée au fait de la demande d’envoyer une image nue et d’en recevoir une. Ils concluent que le sexting peut fonctionner comme «une extension en ligne de formes de coercition sexuelle hors ligne».

lire plus sur www.flashmag.net

33 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved