Search
  • Hubert Marlin

Mariage: Pourquoi les chances sont-limitées pour les femmes éduquées?


Chaque année, plus de femmes que d'hommes vont à l'université. La disparité prévaut déjà en Amérique du Nord et en Europe, et la tendance commence à se répandre dans le monde entier. À l'Université du Texas à Austin, où enseigne David Buss, auteur de l'article intitulé "La crise des accouplements chez les femmes instruites", le ratio entre les genres est de 54% de femmes contre 46% d'hommes. Ce déséquilibre peut ne pas sembler important à première vue. Mais lorsque vous faites le calcul, cela signifie que 17% de plus de femmes que d'hommes se trouvent dans le bassin d'accouplement local.

Les spéculations sur les raisons ont un grand rayon. Elles incluent la suppression progressive des barrières de discrimination entre les sexes et le niveau plus élevé de conscience des femmes (par rapport aux hommes) qui se traduit par de meilleures notes et des qualifications supérieures dans les domaines universitaires. Quelles que soient les causes, cette disparité crée une crise d'accouplement dramatique et involontaire chez les femmes instruites. Bien que certains diplômes, en particulier en sciences et en génie, soient largement occupés par des hommes, la tendance générale dans de nombreux pays est que davantage de femmes que d’hommes vont à l’université. Quel plaisir de voir autant de jeunes femmes intelligentes et instruites s'épanouir chaque année, mais cela pourrait avoir des conséquences négatives, comme le souligne un livre intitulé Date-onomics, de Jon Birger, journaliste financier et auteur, il estime qu’ il n'y a peut-être pas assez d'hommes instruits disponibles et il cite des données du Centre national de la statistique de l’éducation des Etats-Unis (avec des graphiques très utiles en annexe) montrant que 1981 est la dernière année où plus d’hommes que de femmes ont obtenu leur diplôme d’un programme de premier cycle de quatre ans.Ce n'est pas pour rien qu'il y a 39% de plus de femmes âgées de 22 à 29 ans titulaires d'un diplôme universitaire à Manhattan que d'hommes de la même tranche d’âge, avec un écart de 100 000 entre les femmes et les hommes de moins de 35 ans titulaires d'un diplôme universitaire dans la ville.Et même si la terre de Sex and the City est difficile pour les femmes célibataires à la recherche d’hommes ayant fait des études supérieures, c’est loin d’être le pire. Fort Lauderdale dans la region de Miami en Floride, compte 71% de plus de femmes diplômées dans l’enseignement supérieur que les hommes âgés de 22 à 29 ans, suivie de Providence, qui en a 60% de plus.La plupart des femmes ne veulent pas se contenter d'hommes moins éduqués, moins intelligents et moins performants qu'elles ne le sont. Le revers de la médaille est que les hommes sont moins exigeants, choisissant de hiérarchiser, pour le meilleur ou pour le pire, en priorisant d'autres critères tels que la jeunesse et l'apparence physique de leurs compagnes. Ainsi, le déséquilibre initial entre hommes et femmes en matière de ratio des genres s’aggrave pour les femmes hautement éduquées . Elles finissent par être obligées de rivaliser dans le bassin restreint d'hommes instruits, non seulement avec leurs rivales tout aussi instruites plus nombreuses, mais également avec des femmes moins instruites que les hommes jugent souhaitables à d'autres égards.

Au-delà des réalisations académiques, si les femmes récompensées par l’ Academy Award de la meilleure actrice sont reconnues pour avoir atteint un sommet de leur carrière, plusieurs d'entre elles partagent également une autre distinction - le divorce. Connu sous le nom de «malédiction des Oscar», les lauréats du prix de la meilleure actrice sont plus susceptibles de demander le divorce que leurs homologues nominées ou les gagnants du meilleur acteur. Sandra Bullock, Julie Andrews, Joan Crawford, Bette Davis, Halle Berry, Emma Thompson et Kate Winslet partagent toutes cette expérience. De telles tendances nous amènent à nous demander si les carrières féminines de statut élevé affectent la stabilité conjugale, et dans l’affirmative, pourquoi ?

Lire plus sur www.flashmag.net


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved