Search
  • Hubert Marlin

Quelle est la différence entre le Flirt et le Harcèlement?


Le harcèlement peut être un flirt « qui a mal tourné», ou flirter de manière «insensible», mais alors sûrement cela peut aussi être involontaire? Il y a une énorme zone grise, entre le flirt et le harcèlement, une zone grise habituellement occupée l’hideuse erreur de jugement. Les auteurs de harcèlement ne peuvent tout simplement pas le voir dans certains cas, ceci les amène à passer du flirt au harcèlement. Très souvent, certains hommes croient vraiment lire les intentions de flirter de la femme, mais découvrent à leur grand désarroi que leur comportement en réaction est interprété comme harcelant.

Le métier d'homme n'est pas facile dans un monde en évolution rapide, les gens perdent des compétences sociales et veulent réaliser leurs désirs, le plus rapidement possible.

La lecture du langage corporel est notoirement délicate, et les femmes ne le rendent pas facile. Certaines femmes s'attendent à ce que vous luttiez pour les avoir enfin, cela signifie en quelque sorte une porte ouverte au harcèlement, car un homme qui n'insiste pas assez peut ne pas être suffisamment accroché pour les mériter. A priori, cependant, la chose principale est que c'est toujours la façon dont la victime potentielle perçoit la cour de l'autre qui compte.

Faire la cour est un vieux terme qui a été remplacé par rencard, ou sortir ensemble , une situation de fait, qui ne se produit pas avant un certain comportement consensuel des personnes impliquées.

Il y a cependant des cas de harcèlement même pendant les rencards, puisque sortir ensemble est juste un accord pour se rencontrer, se connaître mieux.

En essayant de courtiser une femme, ou en étant simplement trop gentil ou confortable, certains hommes tomberont dans le harcèlement involontaire et la femme a le droit de se défendre, d'abord en faisant savoir à l'homme que ledit comportement la met mal à l'aise. Ici, il est important d'adresser clairement la question à l'homme, ne rien dire, ne peut être que logiquement interprété comme un accord tacite. Un homme qui continuera à abonder dans le même comportement après avoir été averti, tombe logiquement dans la catégorie du harcèlement malveillant ou agressif.

En attendant, il y a toujours une ligne floue entre le flirt et le harcèlement , et les deux parties ont le droit d'être en désaccord sur l'interpretation des faits. Très peu de femmes demanderaient ouvertement aux hommes qu’elles connaissent à peine, d'avoir des relations sexuelles avec elles. C'est toujours à l'homme d'interpréter ce que la femme veut et il peut se tromper logiquement. Cependant, après avoir traversé une certaine ligne en touchant une partie du corps par exemple, quand une femme dit non, il est toujours préférable d'arrêter et de dire désolé. Dans ces cas, il appartient aux femmes de pardonner puisque dans cette situation en ce qui concerne la loi, elles ont déjà un cas qui peut ester en cour de justice, et la répétition d'un tel comportement ou la position dominante de l'homme va simplement ajouter du poids à l'affaire.

Le harcèlement sexuel est clairement un énorme problème, mais il y aura toujours des cas où il ne serait pas intentionnel en tant que tel.

La principale différence entre le flirt et le harcèlement sexuel est que le harcèlement sexuel est importun. Le contact n'a pas été invité ou accepté. C'est unilatéral parce que seulement la personne qui exerce la pression espere en tirer profit.

Peu importe comment l’harceleur dit, ce qu'il ou elle «voulait dire»; cela n'a d'importance que dans l’appréhension de la partie offensée.

Le harcèlement sexuel est un comportement sexuel non désiré, des demandes de faveurs sexuelles et d'autres comportements verbaux ou physiques de nature sexuelle. Le comportement de harcèlement sexuel pourrait être fait explicitement ou implicitement dans le but d'interférer déraisonnablement avec le rendement au travail d'une personne, ou de créer un environnement de travail intimidant, hostile ou offensant.

Aux États-Unis, un comportement indésirable ou non sollicité est essentiel pour déterminer les cas de harcèlement sexuel.

Un comportement importun ne signifie pas nécessairement une action involontaire, car il est possible que la victime consente à certains faits, même s’ils sont offensants et répréhensibles. Par conséquent, la conduite sexuelle est indésirable lorsque la personne qui y est soumise la considère comme indésirable ou non sollicitée.

L'élargissement de ce qui constitue le harcèlement sexuel a rendu difficile la détermination exacte du moment où le flirt devient un harcèlement sexuel. Malheureusement, beaucoup de plaintes ne sont pas prises au sérieux car elles sont considérées comme des cas de flirts ou de taquineries inoffensives . Cela a permis de réduire le nombre de cas de violences signalés. Le harcèlement sexuel répond a plusieurs situations de faits, qu'il s'agisse de viols ou d'agressions sexuelles effectives ou tentées, ou encore de commentaires sexistes sur les vêtements, l'anatomie, l’accoutrement d'une personne ou même les regards explicites. La liste des comportements est infinie. Ce qui est important pour déterminer si le harcèlement sexuel s'est produit ou non, c'est l'impact d'un tel comportement, plutôt que l'intention du comportement.

La question de savoir si un incident constitue du harcèlement sexuel ou non dépendra de l'équilibre entre la gravité de l'incident et sa fréquence. Le but d'un tel équilibre est de s'assurer que les commentaires offensants ne soient pas faits dans l'environnement de travail, mais aussi de protéger les employeurs pour toute remarque répréhensible. C'est un bon équilibre qui cherche à protéger la personne qui fait la remarque et la personne qui reçoit une telle remarque.

SCependant, un seul incident de comportement indésirable pourrait très bien constituer du harcèlement sexuel. Les comportements susceptibles d'être du harcèlement sexuel seront évalués selon l’entendement d'une personne raisonnable (homme & femme). Selon la norme raisonnable, à moins qu'un comportement indésirable ne soit suffisamment grave, le comportement doit être omniprésent ou régulier pour être qualifié de harcèlement sexuel. Ainsi, une personne en position de pouvoir homme ou femme faisant des remarques sexistes importunes ou demandant des faveurs sexuelles tombe directement dans la situation de harcèlement sexuel. Les cas de harcèlement restent difficiles à évaluer clairement puisqu'il s'agit toujours des paroles d’une personne, contre celles d’une autre, les témoins oculaires sont la plupart du temps impossibles à obtenir, puisque cela se passe en général à huis clos.

En attendant, si la loi interdit un comportement, elle ne peut interdire de tomber amoureux même si l'on est en position de pouvoir. Mais dans ce cas, la règle de base est de voir dans quelle situation s'est produit le comportement coquet et surtout quel fut le ressenti d’une personne soumise à un tel comportement.

Le sentiment est une ligne floue qui navigue dans les méandres de l'esprit des individus. C’est pourquoi pour éviter le drame, il est toujours préférable de s'interdire tout flirt dans les lieux de travail. Enfin, avec les cas de harcèlement très médiatisé ces derniers temps, il y a une crainte légitime qui plane sur les relations entre les hommes et les femmes, car il a toujours été du devoir de l'homme de courtiser la femme, si les hommes ne peuvent plus courtiser les femmes, parce qu’ils craignent de finir en prison, il existe un risque de célibat croissant dans le monde occidental où les règles sur le harcèlement sont rigoureusement appliquées. Si un homme assez intelligent commence à réfléchir à deux fois avant de parler à une femme, les bordels et les sites de rencontres en ligne ne désempliront pas de sitôt, puis qu’ils sont les seuls endroits où les idylles et les intentions sexuelles sont acceptées, d’office.

Lire plus sur www.flashmag.net


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved