Search
  • Hubert Marlin

L’occultisme et le pouvoir politique.


La conquête et la pérennité du pouvoir politique ne se fait pas toujours dans l’arène politique visible. Le pouvoir politique s’abreuve allègrement du mysticisme, qui lui confère une dimension unique dans la conscience des peuples et de ceux qui exercent le pouvoir. Les monarques depuis des époques les plus reculées ce sont souvent concoctés des légendes réelles ou fictives pour consolider leur pouvoir. Malgré le caractère fantasmagorique que l’on a bien souvent donné à l’ occultisme il n’en demeure pas moins vrai que les sociétés secrètes, la magie, la Kabbale, l’occultisme, la sorcellerie et même le christianisme et l’Islam mystique font partie des recettes miracles, auxquelles les hommes politiques ont souvent recours pour conquérir et conserver leur pourvoir. Cependant au-delà des individus, il est souvent arrivé qu’une catégorie d’individus mus par un désir commun et adeptes d’une idéologie quelconque influencent le pouvoir politique et les événements qui auront marqué l’histoire de l’humanité.

Le 6 décembre 1916, il fut expédié une invitation de la grande loge maçonnique de France, à toutes les loges du monde pour participer à une réunion, qui devait tabler sur la création d’une organisation internationale qui devait surgir des cendres mortifères de la première guerre mondiale.

Les francs-maçons du monde qui se réunirent les 14 et 15 janvier 1917 à Locarno adoptèrent le terme société des Nations qui plus tard sera officialisé in extenso par les Etats à la fin de la guerre. La franc maçonnerie au cours de ces mêmes assises préconisait la poursuite du dessein de l’implantation d’un nouvel ordre mondial. Un thème qui avait déjà été évoqués maintes fois dans le passé.

Napoléon Bonaparte dans sa furie guerrière et sa vente de la Louisiane aux Etats unies, faisait déjà allusion à l’aube du 19 siècle à la création d’un nouvel ordre mondial, pour lequel il guerroyait. Aussi les assises maçonniques de 1872 à Locarno tablèrent sur l’œuvre de construction d’un nouvel ordre mondial, qui ne pouvait que s’effectuer par une série d’évènements mondiaux. Dans les mêmes années Albert Pike la figure la plus emblématique de la franc maçonnerie Etatsunienne prédisait l’avènement de 3 guerres mondiales qui permettraient d’atteindre les objectifs mondialistes.

Au cours des assises de 1917, en prélude à la société des Nations naissante, les maçons reconnaissaient que la guerre leur offrait des opportunités formidables pour la réalisation de leurs objectifs. Le frère André Labey secrétaire du conseil du grand orient de France dans une allocution faite à Paris au 16 rue du Cadet, le 28 juin 1917 estimait que la guerre était en train de faire tomber le militarisme et qu’un vent de liberté soufflerait sur le monde occidental, et que par conséquent il était impératif de créer une organisation supra nationale pour endiguer les quiproquos futurs. Cependant il est important de noter que le mondialisme est une idéologie qui sou tend des fondements racistes, car il conçoit le monde comme une entité exclusivement blanche. La construction du mondialisme qui déjà était évoqué dans les travaux de madame de Blavatsky estimait que le nouvel ordre mondial ne pouvait se faire que sur le leadership de la race blanche. Ce qui sous-entend que ce dernier devait se faire au détriment des autres peuples dont le souffre-douleur universel reste la race dite noire. Le mondialisme est depuis des lustres un adversaire déclaré de la race dite noire. Napoléon l’un des précurseurs des courants mondialistes membre de la société des illuminés disait clairement en rétablissant l’esclavage, qu’il espérait mettre une entrave perpétuelle au développement et à l’épanouissement de la race noire dans le monde. Tous ceux qui sont affiliés à des sociétés sécrètes à courant mondialiste d’une manière ou d’une autre servent cet agenda des frères supérieurs invisibles qui sont rassemblés dans des organisations encore plus sécrètes comme les illuminatis.

Taiping Tian Guo, ou « Royaume céleste de la Grande Paix » n’était qu’une excroissance des églises chrétiennes réformistes alliés directes de la franc maçonnerie. Martin Luther, maria la rose et la croix, dont il portait fièrement les emblèmes sur la robe de pasteur. Une manière sans doute de marquer son appartenance au rosicrusianisme qui allait grandement influencer la franc maçonnerie moderne très répandue dans le protestantisme. La guerre qui dura 15 ans entre le royaume céleste et les descendants de la dynastie Qing était en fait une guerre asymétrique pour la mise au pas de la Chine dont le potentiel économique était déjà palpable.

Plus d’un demi-siècle plus tard les occidentaux reviendront à la charge. Car toutes les associations révolutionnaires occidentales qui soutinrent le franc maçon Sun Yat Sen, étaient de concert avec la Maçonnerie occidentale et le Protestantisme anglo-saxons. Cependant le plan n’était pas forcement de faire triompher Sun Yat Sen, contre MAO mais surtout d’expérimenter le communisme qui lui-même trouve ses origines dans la kabbale judaïque qui elle-même préside depuis l’infiltration de la franc-maçonnerie par l’Illuminati aux destinées de la franc maçonnerie. Car au 21 siècle la franc maçonnerie n’est plus que l’antichambre de la kabbale ashkénaze. Reléguant au second plan les jésuites et les rosicruciens qui l’on longtemps inspiré. Les premiers par les chevaliers de Jésus christ ancêtres des templiers et les autres par le mysticisme africain et oriental de l’ancienne Egypte base de la rose croix. Comme l’indique René Guénon : « Les dessous politiques ou politico-religieux de l'occultisme et des organisations qui s'y rattachent de près ou de loin sont certainement plus dignes d'attention que tout l'appareil fantasmagorique dont il a jugé bon de s'entourer pour mieux les dissimuler aux profanes. » Aussi la mauvaise presse et le caractère fallacieux d’une certaine littérature, sciemment encouragée par des sociétés secrètes, permet à ces dernières de mieux camoufler leur réalité dans des histoires fictives.

Les profanes qui négligent l’influence réel de ces groupes secrets dans la vie de tous les jours contribuent à mieux les camoufler en pleine vue. Aussi très peu de personnes savent que le drapeau de l'Union européenne, bleu frappé d'un cercle d'étoiles d'or, est comme l'a confié naguère son créateur dans une revue catholique intégriste: " la reproduction de la « médaille miraculeuse » de la voyante de la rue du Bac" (Catherine Labouré, sœur de la Charité au couvent parisien de la rue du Bac, canonisée par Pie XII en 1947).

Le drapeau de l’Union européenne n’est pas une coïncidence, il a été choisi pour un propos bien élaboré, qui va en droite ligne avec le mondialisme, et l'exclusion des pays non blancs et non chrétiens, de sorte que l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, un pays musulman et non blanc ne pourrait jamais se produire.

Les gourous de tout acabit hantent les arcanes du pouvoir politique de Raspoutine que l’on a accusé d’avoir entretenu des relations d’un genre magico sexuel avec la tsarine, aux prêtres vaudou qui hantent les arcanes du palais présidentiel du Gabon. Les hommes de pouvoir ont toujours cru au pouvoir surnaturel pour conserver leur strapontin le plus longtemps possible. Cependant loin de verser dans un mysticisme beat, les relations entre la politique et l’occulte obéissent à un savant dosage d’intérêts matériels et d’alliances stratégiques. C’est pourquoi en Afrique en plus des pouvoirs coutumiers que les chefs d’états africains s’arrogent pour légitimer leur pouvoir envers la disparité tribale de leur pays, ils n’oublient jamais d’être aussi membre des sociétés sécrètes occidentales. L’occident étant le facteur déterminant dans la conquête et l’exercice du pouvoir par les africains, il est logique que ces derniers s’attachent les services d’un grand parrain, auquel d’une manière générale ils restent soumis. Il ne fait pas bon d’être en mauvais terme avec les puissances occidentales qui à travers les organisations secrètes auxquels les présidents africains sont affiliés ont des agents en place qui travaillent à la réalisation de leurs desseins les plus ombrageux comme une Afrique sans les africains, prôné par la limitation de la démographie, et la destruction effective des tissus économiques par des méthodes néocoloniales qui plongent ces pays dans les abîmes du sous-développement.

La percée des églises réformistes protestantes en Afrique ces dernières années est aussi directement liée à l’influence de plus en en plus accrue des Etats-Unis dans la gestion des affaires africaines. L’ancien président du Benin Yayi Boni fut par exemple pasteur de ces églises, tout comme François Bozizé de la Centrafrique. Une toge de pasteur qui ne leur a pas empêché de revêtir le tablier, car ils sont tous des Francs-maçons initiés et actifs. Un autre exemple qui prouve le lien filial entre la maçonnerie et le protestantisme.

Les maitres de l’occulte exercent souvent des fonctions importantes dans les appareils étatiques. En Argentine, dans les années soixante-dix, ce fut Lopez Rega, le mage de l'éphémère présidente Isabel Perón, promu non sans humour noir ministre du Bien-Être social, il trouva quand même normal d’organiser les sinistres escadrons de la mort sous le triumvirat des généraux. En Roumanie, le metteur en scène du faux charnier de Timisoara, du « procès » et de l'exécution de Nicolae Ceausescu et de son épouse fut l'occultiste Geliu Voïcan, auteur de plusieurs ouvrages ésotériques, qui se définit lui-même comme « moitié mage moitié gangster. »

En France en l993, le ministre de la Culture, d’alors Jack Lang, bien connu dans les cercles ésotériques, et souvent cité dans des scandales de pédophilie et le magico sexuel, fit entreprendre à Blois, une ville située sur une colline au bord de la Loire, dans le centre de la France, la construction d'un Centre national des arts de la magie. Aussi bien en Europe qu’outre atlantique une analyse lapidaire ou approfondie de l’occulte dans la politique prouve la force incontestable que possède l’élément judaïque au sein du « pouvoir occulte » occidental. Aussi le Kabbalisme véritable, qui reste très hermétique jalousement gardé par les juifs eux-mêmes, a créé une branche prosélyte de sa doctrine pour des intérêts mercantiles et stratégiques car le « néo-kabbalisme » occultisant n’est qu’une fantaisie, une drogue occultiste à petite dose ou à effets pervers directionnels dont l’importance est dans le contrôle des personnalités clés du monde des arts et de la politique.

Hubert Marlin Jr

Journaliste


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved