Search
  • Hubert Marlin

Les femmes préfèrent les hommes les moins beaux


Quand il en vient à l’amour le beau n’est qu’un artifice, un ingrédient qui s’il peut être déterminant pour attirer l’attention semble s’évaporer quand il en vient à la fondation de relations stables. Les femmes restent très prudentes et réfléchies lorsqu’elles décident de choisir leur partenaire dans la vie. Elles semblent en effet fermer les yeux sur les critères physiques plus facilement que les hommes, qui y restent, eux, très sensibles lors de la phase essentielle de l’attirance et de la séduction préludant au sentiment amoureux. Les hommes restent moins réfléchis et fonctionnent plus à l’émotion comme lors de leurs années d’adolescence, ils semblent en général verser dans l’égotisme en essayant souvent de décrocher le trophée qui serait le plus convoitée par leur pair à cause de l’attrait physique. La psychothérapeute Michèle Freud auteur de Mincir et se réconcilier avec soi, Albin Michel, 2003 affirme d’ailleurs que pour les hommes la beauté des femmes est une sorte de faire-valoir. Elle marque leur réussite sociale, ils la recherchent donc chez leurs partenaires Car seul les plus nantie auront tendance comme des gamins à s’offrir le jouet le plus épatant que leurs moyens ou ceux des parents leur permettent. Ils prouvent par ce fait que la maturité chez les hommes reste une notion très furtive pour certains. Cependant les femmes, déclarent facilement que la beauté masculine n’est pas un atout majeur. Certaines avouent même qu’elle leur fait peur, vivre avec un homme très convoité provoquant trop d’inquiétude. Elles attribuent plus d’importance à l’intelligence, à la puissance, au statut social, à l’humour, et se laisseront physiquement charmer par un détail ou une harmonie globale.Cependant si les femmes ne sont pas trop regardantes sur la beauté physique il ne reste pas moins vrai que leur péché mignon de cette période de grande tribulation reste le statut de l’homme. Les femmes adorent les hommes puissants cela est un fait, dû sans doute, à leur envie de sécurité, dans un monde plus en plus matérialiste. Toute chose étant égales par ailleurs les hommes les plus riches qui restent des gamins quelques part forcement se payeront les femmes qu'ils

veulent, et paradoxalement les hommes les moins beaux quand ils sont riches sont aussi ceux qui ont moins de problèmes à se trouver des compagnes et à les garder. . Tandis que les riches et beaux se trouveront des compagnes qui en général les quitteront par ce que ne se sentant pas en sécurité si elles sont plus indépendantes matériellement le sentiment de perdre un jour cet homme si beau et riche hante leur relation. Chez Les adolescents les relations amoureuses ont une tout autre signification, l’insouciance des lendemains et le manque de responsabilités les met dans la logique du tout est possible. Ils aiment à croire que l'amour peut transcender toutes les différences. Or la beauté physique est l'un des éléments fondamentaux de la formation des couples. Les plus favorisés par la nature vivent leurs succès comme dus à leurs qualités personnelles. Les moins séduisants arrivent rarement à s'avouer pourquoi ils n'arrivent pas à flirter. Selon une étude récente de la CSA Research le rapport à la beauté des femmes reste très personnel. Loin des clichés sur la beauté comme outil de séduction, les femmes se font belles avant tout… pour elles-mêmes, pour avoir confiance en elles (50%) puis aussi de manière secondaire pour affirmer leur style, leur personnalité (26%) et seulement 16% pour plaire. C’est une contrainte pour uniquement 7% d’entre elles. On notera sur cette question un fort clivage générationnel : 46% des 18/24 ans déclarent se faire belle pour avoir confiance en elles.

Pareil pour 63% des 65 ans et plus. Les jeunes conçoivent davantage leur image comme une arme de séduction : 21% des 18/24 ans et 25% des 18/34 ans se font belles avant tout pour plaire. Cependant un véritable fossé existe entre les sexes relativement à la perception du corps féminin. Interrogée à ce sujet, la psychologue Danielle Desjardins soutient que les femmes qui ne se considèrent pas aussi jolies que l'affirme leur conjoint n'ont pas une très haute estime d'elles-mêmes. Elles se jugent uniquement en fonction de standards esthétiques. « Ces femmes oublient que leur amoureux perçoit leur beauté selon une dynamique affective, cognitive et relationnelle », pas seulement physique. Le dernier paradoxe de la beauté et des relations amoureuses, reste la logique selon laquelle la plus belle fille du monde n’attirera pas les hommes qui lui conviennent si elle néglige l’épanouissement de sa personnalité. Elle aura bien au contraire tendance à attirer des hommes principalement intéressés par son physique et non ses qualités intérieures.


197 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved