Search
  • Hubert Marlin

Pendant l’esclavage et la colonisation ils avaient la religion à l’ère de la néo colonisation ils on


La civilisation n’est pas occidentale mais l’évolution vers la civilité de la société occidentale l’est certainement, car on est bien loin de du premier siècle de l’époque de datation actuelle qui vit Néron utiliser les torches humaines sans sourciller. L’empereur Romain pour asseoir son autorité et en finir avec ces sectes qui pullulaient dans la ville multiculturelle et raciale, avait comme amusement favoris crucifier puis brûler vifs quelques malheureux pour éclairer son jardin la nuit. Le respect de la vie des autres ne vint que plus de mille ans plus tard à la seule condition que cela servit de rehausser le standing de certains par rapport aux autres, car il devenait important à une certaine époque pour assurer sa suprématie d’avoir une certaine aura, empreinte de pseudo savoir vivre, qu’il fallait imposer aux autres un savoir vivre qui hélas ne s’est jamais encombré de la notion essentielle du vivre ensemble, tout comme la civilisation dites occidentale, n’ a jamais rimée avec civilité , car la vie des autres a toujours été un détails ou un outils à utiliser pour affirmer sa préséance. On a beau chasser le naturel il revient toujours au galop les idéaux nobles de l’occident ont toujours eu une vilaine manière d’avoir un côté obscur une ombre hideuse et distordue, qui n’est visible que pour l’observateur avertit car malgré la circulation de l’information à la vitesse de lumière le mensonge et la propagande eux aussi ne circulent pas moins à la vitesse de l’éclair, à tel point que loin de faire jeu égal avec la vérité, elle la supplante plutôt, vu les moyens considérables qui sont utilisés dans la manipulation des masses.

A l’heure qu’il est l’atmosphère globale est si boueuse et opaque que très peu sont capables de voir quoi que soit sur la perte scandaleuse des libertés, que l’on croyait pourtant acquises et ceci de hautes luttes. Des luttes qui hélas lorsque l’on prend la peine de les regarder de près se sont fait ravir la vedette par des manipulateurs aguerris au point où l’on se demande avec raison si les différentes révolution française et américaine n’étaient pas justement initiées par des forces encore plus despotiques tapies dans l’ombre, car il est aberrant de constater qu’à chaque fois que l’on a fait la révolution pour combattre un monstre en occident on a toujours accouché d’un monstre plus grand.

En France ils ont guillotiné un roi en la personne de Louis XVI pour couronner un empereur en la personne de Napoléon Bonaparte, aux Etats-Unis d’Amérique on s’est libéré de la colonisation anglaise pour créer un état fédéral sur le dos de l’esclavage et de la colonisation génocidaire des amérindiens. Une entité qui devint un monstre manipulé par des forces capitalistes qui ont réduit depuis plus de 200 ans la population américaine en esclavage sans même que celle-ci ne s’en rende compte. Avec la surtaxe de tous les citoyens américains; lorsque l’on sait que l’un des principaux motifs pour s’affranchir de la couronne anglaise était justement les taxes, il devient risible de constater que des personnes nées sur le sol américain même par accident devraient payer des taxes énormes au gouvernement fédéral pour tout bien qu’elles perçoivent salaire ou héritage, y compris en dehors du territoire américain, peu importe le fait qu’elles aient jamais mis les pieds au Etats-Unis. Cas échéant elles encourent des amendes, et des peines d'emprisonnement sérieuses. Depuis la liste de ceux qui cherchent à se déchoir de la nationalité américaine ne cesse de grandir, certaines institutions bancaires en Europe refusent désormais d’ouvrir des comptes aux citoyens américain à cause des exigences de la loi fédérale américaine à leur endroit quand il en vient au prélèvement à la source des avoirs de leur clients de nationalité américaine. Les banquiers suisses ont désormais l’obligation de transmettre au fisc américain de manière automatique toutes les informations relatives aux citoyens américains qui ont des comptes dans leurs banques.

Les millions de prisonniers du système carcérale quant à eux sont un pied de nez au champion du monde libre, un pays qui a tant de criminels ne saurait qu’être mauvais pour le restant de la populace mondiale, en créant des dégâts incommensurables. Très peu ont le courage et la clairvoyance de le dénoncer devant la machine propagandiste américaine. Les goulags de La révolution Bolchevique de 1919 en Russie financée par l’occident ne viennent que confirmer la tendance selon laquelle de tout temps les idéaux nobles ont toujours été récupérées par les vilains pour réaliser leur agenda ubuesque.

L’ambivalence et la duplicité des bonimenteurs laissent pantois, lorsque l’on observe que certains ont toujours vendu aux autres des dieux auxquels ils ne croyaient pas pour la simple raison que cela permettait d’avancer leurs pions dans leur dessein de domination. Pendant que l’empereur Constantin récupéra la religion chrétienne pour asseoir son autorité, l’occident elle ne se gêna pas non plus d’utiliser la religion, pour asseoir son autorité, pendant la période d’esclavage et de colonisation. Les peuples soumis ne découvrirent pas Dieu avec les esclavagistes et les colonisateurs, bien au contraire ils découvrirent l’utilisation perverse de Dieu contre eux. Très peu d’ailleurs s’en rendirent compte sur le champ. Il n’est un secret pour personne que la religion a réussi à assimiler les masses en Afrique, pour la simple raison que le peuple Africain était déjà très croyant, un détail de l’histoire que beaucoup refusent d’admettre car il leur enlèverait le prestige de créateur du peuple noir tels qu’on le connait aujourd’hui.

De nos jours il est très facile de comprendre le cynisme et la démagogie de l’occident, en pensant de manière rationnelle. Comment un peuple qui compte le plus grand nombre d’athées , de cartésiens, et de matérialistes a eu l’audace d’imposer aux autres la notion immatérielle de Dieu si ce n’était pas pour d’autres besoins qui faut chercher dans les calculs de domination égoïste ?

Les mêmes causes causant les mêmes effets de nos jours la bible et le coran ont été remplacé par la démocratie, les droits de l’homme et la bonne gouvernance imposée par les institutions financière occidentale, des notions auxquelles l’occident elle-même, n’y croit point, mais qui sont les points cardinaux de son programme de néo colonisation, sinon il y a très longtemps qu’elle aurait brisé les barrières du sous-développement qu’elle a créé de toutes pièces par un système complexe. Un labyrinthe où se perdent le commun des mortels et les esprits peu ou mal avertis. Pendant que les africains sont occupés à se battre pour le pouvoir politique, ils ne voient pas qui est leur vrai ennemi qui n a aucun mal à les manipuler puisque tous, opposants comme gouvernants pensent qu'il faillent avoir la benediction de l'occident pour régner.

Comment comprendre que ceux qui ont du mal à traiter de manière juste et équitable leurs citoyens d’origine africaine, exigent aux africains de mieux se traiter eux-mêmes quand en même temps ils créent par le système d’exploitation et de mépris qu’ils contrôlent la pérennité des conditions idéales au sous-développement à l’anarchie et au chaos social.

Le bilan catastrophique du point de vue de la discorde sociale et des pertes en vie humaine, est un indice sérieux qu’il faudrait prendre en compte au moment du bilan des 25 ans de démocratie en Afrique.

Les occidentaux eux le savent et ce depuis Platon que la démocratie est le système le plus instable qui soit, et si l’on veut maintenir dans l’instabilité socio politique des pays le meilleur moyen c’est d’imposer la démocratie qu’il faut dissociée de la notion de liberté et de justice. Que se passe-t-il si la majorité ou les élites politiques décident de voter comme loi une injustice qui condamne à la servilité certains citoyens innocents, comme c’est le cas avec les lois liberticide actuelles concernant la gestion des données personnelles numérisées?

L’occident a réussi à faire croire au monde que le système qui la gouverne est la démocratie alors que depuis plus 200 ans l’occident est dirigé par l’aristocratie, avec une classe politique qui se divise en général en deux courants de pensée différents en apparence, mais similaire en réalité. Cependant depuis un siècle avec l’implémentation du capitalisme un joueur majeur a fait son entrée dans le jeu politique occidental, l’oligarchie. En contrôlant l’économie, l’oligarchie est désormais capable de faire et de défaire les rois à sa guise. Elle détient l’autorité tandis que l’aristocratie politique détient le pouvoir politique qui obéit en règle générale aux injonctions du pouvoir économique de l’oligarchie qui est le vrai tenant de pouvoir politique, même s’il elle n’occupe pas toujours le siège politique. Un système qu’il convient d’appeler la synarchie, qui fut mieux définie par l’ésotériste français Saint-Yves d'Alveydre dans son ouvrage, "La France vraie" parut en 1887. C’est une forme de gouvernement qui distingue l'autorité du pouvoir, cependant ceux qui ont le pouvoir sont subordonnés à ceux qui ont l'autorité.

Depuis toujours l’autorité de l’oligarchie a fait prévaloir ses droits sur l’orientation de la politique occidentale quand l’on prend en compte les grands fléaux qui ont changé la face du monde comme l’esclavage, la colonisation qui en premier ont profité aux grandes familles de l’oligarchie occidentale. Car ce sont les sociétés privées qui souvent se sont chargées d’exploiter le commerce des esclaves et de coloniser des pays comme ce fut le cas en Afrique, en Inde, et dans les Amériques. Les états quant à eux ont souvent simplement officialisé les entreprises de leur citoyens fortunés, en y adjoignant les moyens de l’Etat, comme l’armée.

Les grandes guerres à une époque plus récente, elles aussi, ont en premier profité aux grandes familles de l’oligarchie occidentale.

Il n’est pas étonnant de comprendre que des oligarques occidentaux dans le dessein qui est de s’accaparer du monde en créant un marché global et un gouvernement global (les Nations unis ont été créés et sponsorisées par les Rockefeller) qu’ils contrôleraient plus facilement, ont financé en premier la création des grandes régions comme l’union européenne, l’union Africaine, ou l’Union nord-américaine. Pour réaliser ces objectifs, beaucoup mettent à contribution leur fortune personnelle en finançant les mouvements sociaux, les grèves et les rebellions armées un peu partout dans le monde.

L’anarchie a toujours servi la synarchie. Ces oligarques qui contrôlent l’occident espèrent tout aussi bien réaliser leurs objectifs hégémoniques en s’appuyant sur l’ochlocratie qui est une forme de gouvernement dans lequel la foule a le pouvoir d’imposer sa volonté. Un état pervers de la démocratie qu’ils aiment bien utiliser pour créer le chaos qui facilitera bien sur leur prise de contrôle les états en faillite où les gouvernements locaux n’ont plus le moindre contrôle. Les populations broyées par la souffrance de la guerre et de la misère accepteraient tout ce qui leur paraîtrait mieux. Ils vendent ainsi à travers ces mouvements de violence et de pressions économiques misérabilistes un cholera qui ne peut que forcer à la longue les populations meurtries à accepter leur peste.

En finançant les mouvements d’opposition, armant parfois des hordes criminelles avec des millions de dollars il est aberrant de constater que ceux qui veulent le bien des africains, préfèrent passer par la destruction de leurs pays et de leurs vies , au lieu d’aider à leur construction. Pourquoi ceux qui débloquent des fonds pour mener des activités de guérilla et de troubles sociaux n’aident pas au développement, en finançant des activités lucratives avec leur partenaire de l’opposition rebelle ? pourquoi en Afrique l’opposition politique ne cherche que la conquête du pouvoir politique par des moyens politiques en utilisant la guerre et la misère sociale, le sabotage et le dénigrement, au lieu de prendre en main des secteurs de l’économie pour monter l’exemple de bonne gestion et de progrès social. Les millions qui sont dépensées dans l’armement et la corruption des complots politiques pouvaient aider à créer des entreprises et à combattre la misère justement dans les pays qui se targuent d’avoir libéralisé le secteur économique sous la férule des institutions de Bretton Woods… l’occident est si motivée à financer le chaos au lieu du développement par ce que elle veut recoloniser l’Afrique, et les vendeurs d’illusions qui se nourrissent de la désillusions des masses ne peuvent pas offrir mieux que ce que les régents en place offrent à l’occident sans avoir recours au chaos, car dans la configuration actuelle où toute l’économie de l’Afrique dite francophone lusophone ou anglophone est détenue, par l’occident malgré les efforts timides de diversification des partenaires, qui ne servent qu’ à contenter artificiellement une bonne frange de la population, qui de plus en plus montre son mécontentement face à la servilité de leur pays, tout ce qui offrirait plus de bénéfices à l’occident serait le chaos qui mettrait toutes les ressources des pays en faillite aux mains des occidentaux sans contrepartie comme les taxes ou le pourcentage détenu par les états Africains dans les entreprise multinationales.

Le président américain nouvellement élu a déjà annoncé la couleur l’Afrique doit être recolonisée des mots qui loin de la provocation ont tout leur sens après 50 ans des destruction active du continent par des politiques actives visibles et invisibles, ils pensent logiquement que le moment est venu de faire tomber un fruit qu'ils ont pourri. Récupérer un continent qui leur est dû. Et toutes les gesticulations actuelles sur le continent financées par leurs officines ne visent que clairement cet objectif.

Ne seront libres au 21e siècle que ceux qui auront compris qu’ils sont prisonniers d’un système qui depuis plus de deux cents ans leur aura donné l’illusion de la liberté.

Hubert Marlin

Journaliste Ecrivain


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved