Search
  • Hubert Marlin

Érotisme, ésotérisme, et célébrité, est-ce la fin des fameux infâmes?


Les marches vers le podium de la gloriole, sont de plus en plus jonchées de l’infamie, au point que les observateurs avertis se posent la question de savoir si le talent ne serait pas strictement lié au trouble de la personnalité, plus on en aurait, plus le côté obscur de certains serait plus ignoble. Dans cette optique, les chroniqueurs de la vie artistique à la solde de l’establishment, semblent avoir consacré le fait selon lequel, le talent réel n’est que l’apanage des gens qui souffriraient de certaines carences graves, sur le point de vue moral. Carences qui devraient être pardonnés vu le génie artistique de certains, même si cela porterait atteinte à la vie des innocentes personnes, consacrant ainsi le fait selon lequel, les célébrités sont des idoles, dont on ne saurait remettre en question la conduite, fusse-t-elle amorale.

Dans leur jargon ce serait un blasphème de porter un jugement sur ces dieux vivants. lorsque les thèses du complot contre des personnalités du monde de la culture ont souvent été brandies, comme alibi face aux histoires sordides, dont la pestilence semblait avoir échapper à leur confortable zone d’influence.

Pour ceux qui essayent de fustiger les comportements déviants des personnes érigées en modèle par une société de consommation manipulée par un establishment, qui sait utiliser ses bouffons pour divertir la populace mondiale, dans le sens de la détourner de réelles questions existentielles, il devient primordiale de s’armer d’un bagage conséquent, et bien argumenté avant d’ouvrir des pages qui se sont avérées pour certains une boite de Pandore, capable de détruire les carrières et les vies.

Pour convaincre la populace que l’aigreur la jalousie et le trafic d’influence ne sont en rien les motivations sous-tendant la littérature que certaines âmes à court d’argument, veulent taxer de journalisme à sensation, il est important de mettre en avant des faits et de laisser parler la concordance des évidences circonstancielles qui elles convaincront les plus sceptiques. Car le secret de certaines pratiques occultes ne facilite que la présentation des preuves factuelles qui hélas ne sont pas toujours tangibles sauf dans des cas extrêmes.

L’un des cas qui fait la une des journaux aux États-Unis depuis plusieurs mois déjà est celui de William (Bill) Cosby, le célébrissime comédien noir américain qui a marqué des générations d’individus avec ses séries télévisées, serait –il finalement un monstre? Au vu des dernières allégations, dont son aveu sous scellé devant un tribunal en 2005, qui confirme le fait qu’il aurait volontairement drogué au moins une femme pour avoir des rapports sexuels avec elle, semble donner du grain à moudre à certains théoriciens.

Les derniers développements de ce fait divers, viennent étayer la thèse selon laquelle en effet Bill Cosby, comme beaucoup d’autres célébrités, jouent leur plus grand rôle, dans la vie de vedette qu’ils vendent au public.

Les choses seraient plus aisées si par une espèce de probabilité hypothétique on admettait que; vu le nombre des célébrités, il serait normal que de temps en temps l’on tomba sur une vedette qui aurait une double vie, aux antipodes de la personne paradée dans les medias à grand tirage, qui sont le bras séculier d’un ordre sombre, qui tapi dans l’ombre fait et défait des icônes à sa guise. Hélas malgré les romans à l’eau de rose que l’on écrit dans les biographies des célébrités, les choses ne se passent pas toujours de manière aussi féérique. Dans la réalité les règles du jeu semblent être établies d’avance et les personnes désireuses de se faire une place au soleil en général sont contraintes de signer une espèce de pacte avec le diable, ce que l’on peut pudiquement appeler la compromission, va souvent au-delà de l’imaginable. Aussi par conséquent si la voie vers le Graal sacré de la fameuse gloire est celle de l’infamie, il y’a des raisons de soutenir mordicus que le monde des célébrités est bel et bien l’antre du diable, sans bien sûr verser dans la péjoration de la littérature complotiste qui semble voir derrière toute ascension à la prééminence la main du diable.

Les règles qui régissent la vie des célébrités échappent à l’entendement du commun des mortels, les sectes aussi bien subtiles que violentes tiennent les rênes du pouvoir, et décident de l’avenir des artistes. Dans cette situation il est difficile de trouver dans la planète hollywoodienne en occurrence une célébrité qui ne soit pas affiliée à un ordre mystique. Dans le cas de Bill Cosby en occurrence il est clair qu’il a bénéficié des appuis de ces forces de l’ombre pour se faire une place au soleil, lorsque l’on sait ce qu’était le paysage audiovisuel des années 60 aux États-Unis, avec la ségrégation et le racisme, on peut être certains d’une chose; Cosby est sans doute un talentueux comédien, mais aussi et surtout il fait partie de ces noirs célèbres affiliés aux ordres mystiques, et qui souvent servent un agenda autre que celui de l’intérêt de leur communauté malgré les apparences, et à l’heure qu’il est, sa descente aux enfers est le dernier acte de cette vie de tromperie et de duplicité , le drame actuel qui secoue le monde des arts aux États-Unis a pour objectif de jeter à jamais l’opprobre sur cette image du noir bourgeois qui en fait malgré tout n’est qu’ escobarderie, duplicité . Le respectable Docteur Huxtable ne serait qu’un violeur, avec la confirmation des dernières révélations peut-on encore se fier à un noir fusse-t-il riche et célèbre? Y'a-t-il encore des modèles valables dont la communauté noire devrait s’inspirer?

Cosby, qui ces dernières années est allé en croisière contre la communauté noire en l’accusant de son propre malheur savait sans doute ce qui l'attendait. Il a voulu s’attaquer lui-même à sa communauté avant que l’establishment lui rappelle que c’est plutôt sa vie et les secrets qui la composait jusqu’alors qui devrait servir d’arme de destruction de sa propre communauté par sa dépréciation scandaleuse.

Le monde de l’occulte est inculte et le sexe a une place prépondérante. Les adeptes des loges mystiques savent que l’acte sexuel est une porte dans laquelle peuvent s’engouffrer des forces mystiques, lorsque certains parle de Kundalini qui aide l’ouverture du 3e œil en général, cela fait allusion aux actes sexuels ritualistes. Aussi dans le cas de viols perpétrés par Bill Cosby, il y a eu ce que le maitre de l’occulte Aleister Crowley le représentant de l’orientis templaris ordo (OTO) dans le monde anglophone, avait défini comme étant (ECL) Erato Comatose Lucidy. Une tactique qui amène les adeptes de l’occulte à faire un rituel sexuel mystique en s’aidant des drogues et de l’hypnose, aussi Bill Cosby qui a été initié dans les ordres mystiques savaient très bien ce qu’il faisait. Dans les années 70 dans un de ses sketches il révéla connaitre une drogue spéciale qu’il avait expérimenté en Espagne, une drogue qui était capable de mettre les femmes dans un état d’appétit sexuel incommensurable. Aux dernières nouvelles son épouse Camille Cosby a avoué que les victimes présumées de ces pratiques étaient consentantes, à quel but? sinon de rentrer en contact avec certaines entités mystiques qui les auraient sans doute aidé dans la réalisation de leurs ambitions dans la vie. Cosby ayant atteint un niveau important dans la connaissance des gnoses mystiques, pratiquait simplement des séances relatives à son statut mystique, séances qui en rien n’auraient offusquées sa compagne qui savait de quoi il en retournait son soutien total jusqu’aujourd’hui en est une preuve.

Pour revenir à l’Erato comatose lucidy, c’est une pratique qui peut amener ceux qui en sont sujet à une expérience mystique phénoménale qui peut leur coûter la vie, ou les faire tomber dans un sommeil profond qui les fera oublier tout, des actes sexuels subis. Raison pour lesquels beaucoup de femmes à Hollywood qui ont subi de pareil sévices, ont du mal à porter plaintes et à réunir les preuves des viols subis, sans pour autant omettre le fait que l’erato comatose lucidy peut aussi être la voie vers la rencontre des entités mystiques avec lesquels les célébrités en devenir signent des pactes, cela peut paraître comme des sornettes, cependant la sorcellerie n’est sorcellerie que pour celui qui ne la connais pas, pour la comprendre. Si en 1960 vous sortiez un téléphone cellulaire dernier cris et parliez en vidéo chat avec un de vos amis au bout du monde, les soixante huitards malgré leur esprit rebelle vous aurait sans doutes taxé de sorcier ou d’extra-terrestre. Dans le monde de l’occulte les réalités sont bien plus rationnelles pour les initiés , et en plus si ces sectes n’avaient aucun pouvoir, elles ne recruteraient pas autant dans le monde des arts. Aussi Bill Cosby en sa qualité de maitre dans l’art du mystique travaillait bien pour ces forces en amenant à elles des jeunes âmes qui avaient sans doute l’ambition de gravir l’échelle sociale, et en pratiquant avec elles ces rituels sexuels, il essayait surtout de faire d’elles des nouvelles recrues, car honnêtement Cosby jeune riche et célèbre comme il le fut dans les années passées, avait des atouts pour mettre plus d’une femme dans son lit, sans pour autant utiliser une méthode aussi compliqué comme la drogue et l’hypnose, si le but véritable n’était pas de servir avant tout le diable.

L’érotisme mystique ne s’encombre pas de l’orientation sexuelles, homosexualité ou zoophilie sont possibles dans la pratique des rituels, aussi par exemple, l’accouplement avec des chiens seraient à terme capable de conférer à celui qui s’adonne à cette pratique les qualités de l’animal, la fidélité au maitre. Combien de personnalités noires membres de certaines sociétés secrètes on a vu aboyer lourd devant la maison de leur maitre…

En plus la honte de ceux qui ont subi ces pratiques ou leur omerta dans le respect du marché passé avec certaines entités, le scandale Cosby n’a révélé pour l’instant aucune victime homosexuelle, les animaux quant à eux ne pouvant pas parler, il est quasi impossible d’abonder dans ce sens…

Cependant on peut ajouter que, hormis les victimes innocentes qui auraient été sacrifiées sous l’autel de la gloire de Mr Cosby, l’aigreur et les caprices du destin malgré les pactes passés, sont sans doute l’élément catalyseur de certaines accusatrices.

Les choses seraient plus simples s’il ne s’agissait que de personnes adultes consentantes, ou leurrées dans un piège à cause de leurs ambitions fussent-elles légitimes, mais les pratiques mystiques ne s’arrêtent pas hélas qu’à l’érotisme, cela va plus loin jusqu’au viol sur mineurs et au meurtre. Pour payer la rançon de la gloire à certaines forces mystiques, certains ne lésinent pas sur les moyens ignobles, la pédophilie et le meurtre viol, sont souvent au menu.

En 2012 l’ ancien bassiste du groupe de rock allemand Scorpions, Ralph Rieckermann confiait à l’un de nos confrères qu'il avait assisté à des soirées festives de tabac à priser dans le passé. Pour ceux qui ne le savent pas, les soirées de tabac à priser sont fréquentées par des gens qui, selon Rieckermann, payent plus de $ 100 000 pour voir en spectacle la torture et l’assassinat des personnes. Une histoire rocambolesque qui ferait pâlir plus d’une âme sensible mais qui semble se vérifier quand l’on prend en considération l’influence des réseaux de l’érotisme satanique, et les statistiques mondiale sur la disparition des personnes. Chaque année des millions de personnes disparaissent sans que l’on ne retrouve jamais leur traces, si les autres causes peuvent être prises en considération il ne faut pas non plus négliger qu’un nombre non négligeable, de ces personnes disparaissent dans les réseaux sataniques.

Avec comme devise laisser court à son imagination et à la tentation, avec l’interdiction absolu de réprimer les instincts et désirs, comme le prônait Aleister Crowley, l’un des plus grands précurseur du mouvement sataniste moderne, et avant lui Oscar Wilde qui disait la seule chose dont il ne saurait résister est la tentation... si les instincts sexuels et criminels sont tolérés et même bienvenus, car il n ‘y a de morale, que la liberté totale, alors le pire pour les innocentes victimes est à craindre.

La fin des fameux infâmes a-t-elle sonné? Pour répondre à cette question il faut dans un premier temps comprendre que la logique des sociétés secrètes c’est d’être toujours en contrôle de la situation. Si Bill Cosby est sacrifié aujourd’hui c’est simplement que les réseaux qui jusqu’ici l’on toujours soutenu ont décidé qui fallait le livrer à la vindicte populaire pour un but bien précis. Soit écrire le dernier acte d’une vie de déception, ou alors protéger l’essentiel de la machine occulte qui contrôle la vie des stars à Hollywood. A l’ère de l’internet et de l’information pluridimensionnelle, il devient très difficile de contrôler toutes les informations à la portée de la populace mondiale, c’est pourquoi à l’aide de plusieurs programmes d’espionnage les gouvernements de l’hémisphère nord qui sont lourdement impliqués dans ces réseaux car avec les moyens d’espionnage qu’ils disposent leurs services sont forcément au parfum de toutes les activités érotiques criminelles auxquelles se livre la communauté artistique occidentale, à default de parrainer certaines célébrités, ces agences utilisent les informations glanées comme levier à leur politique de propagande, et par conséquent n’hésitent pas à inonder l’internet de fausses informations qui jetteraient le discrédit sur l’information circulant sur la toile si celle-ci n’était pas issue d’un des organes de presse sous leur tutelle. Cependant malgré l’acharnement au discrédit et à l’anathème contre le vrai, le monde plus que jamais commence à savoir faire un distinguo entre le bon grain et l’ivraie.

Par Hubert Marlin Elingui Jr.

Journaliste Ecrivain


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved