Search
  • Hubert Marlin

Dans la logique inverse d’une communauté des États indépendants d’Afrique dominante, voici ce q


L’assemblée générale des nations unis s’est réunie en session extraordinaire, sous la demande expresse de la communauté des états indépendants d’Afrique, ayant à leur tête le président Robert Mugabe du Zimbabwe, pour tabler sur la situation qui prévaut actuellement aux États-Unis d’Amérique, une ancienne colonie britannique qui depuis quelque temps connait des tensions raciales, qui ont déjà couté la vie à plusieurs membres de la minorité noire, de descendance africaine.

La communauté des états indépendants d’Afrique par leur porte-parole a fustigé l’attitude complice du gouvernement élu en 2008 et réélu en 2012, qui collabore étroitement avec les forces racistes, en facilitant les politiques rétrogrades et en antisociales tout en refusant depuis plusieurs années de condamner des actes posés par les forces de police qui depuis ont couté la vie à des centaines d’individus.

Pourtant lors de ses différentes campagnes électorales qui l’on porté à la magistrature suprême, le gouvernement démocrate dirigé par Barack Obama avait par deux fois bénéficié du soutien inconditionnel de la minorité noire qui croyait voir en lui l’un des leurs, vu ses origines mixtes. Mr Barack Obama avait pourtant fait la promesse du combat contre les injustices sociales dont souffre la communauté noire américaine depuis plus de 4 siècles, l’un des points focaux de ses mandats.

Après les évènements de la semaine dernières où plus de 200 individus issus de la minorité noire qui manifestaient leur mécontentement après la mort en captivité d’un des leurs, furent arrêtées; les membres de la communauté des états indépendants d’Afrique, urgent, le gouvernement américain de faire toute la lumière sur l’affaire qui a couté une fois de plus la vie à un jeune homme de race noire, qui est mort après une arrestation arbitraire des forces de police. Les premiers éléments de l’enquête et les témoins confirment les faits selon lesquels, le nommé Freddie Gray qui avait bénéficié il y a quelques années d’un recours favorable auprès de la justice, après une bavure policière contre sa personne, aurait été arrêté sans motif valable et violenté pendant qu’il était aux mains de la police, en représailles de la plainte précédente qui lui avait permis d’empocher pas moins de 70 000 $.

Il est à regretter non sans critiquer l’attitude belliqueuse, et arrogante d’une force de police à majorité de race blanche, qui se sait intouchable dans son interaction avec la communauté noire américaine, affichant mépris, et irrévérence pour la condition humaine de manière infinie.

Les membres de la communauté des états indépendants d’Afrique ont introduit une résolution au cours de la session extraordinaire des nations- unies, cette résolution prévoit une mesure de sanctions contre les États-Unis d’Amérique, à savoir le gel de tout leur avoirs dans la banque internationale de développement basée à Shanghai, et un embargo total sur toute les exportation de gaz de schiste envers le restant des pays de la communauté mondiale. Ainsi que l’adoption d’une motion spéciale de persona non grata aux différents membres de la communauté artistique hollywoodienne qui depuis ont adopté une attitude complice envers la situation de crise actuelle. Désormais ils ne pourront plus voyager à l’extérieur des États- unis tandis que leur œuvres artistiques seront bannies dans le reste du monde.

Ces mesures ont pour but de forcer le gouvernement américain de poursuivre les coupables d’assassinats sur les personnes issues de la communauté noire ainsi que la libération immédiate et sans conditions de tous les manifestants qui ont par les différentes grèves exprimés leur mécontentement de manière légitime.

La communauté des états indépendants d’Afrique, a en outre exprimé ses inquiétudes que les évènements dégénèrent en guérilla urbaine, à cause des mesures draconiennes prisent par le gouvernement fédéral et la mairie de Baltimore, dont l’adoption d’une loi martiale, qui a vue des patrouilles de l’armées se déployer dans les quartiers résidentiels commettants des exactions répréhensibles sur les populations locales.

Le porte-parole de la communauté des états indépendants d’Afrique a conclu son propos en déclarant de manière solennel son attachement aux idéaux de liberté, de justice et d’autodétermination des peuples, tout en mettant un accent particulier sur l’histoire séculaire qui lie la communauté des états indépendants d’Afrique et la communauté afro américaine à qui elle réaffirme son soutient indéfectible dans cette énième épreuve face aux forces de l’obscurantisme.


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved