Search
  • Hubert Marlin

Ntjam Rosie Parle avec Flashmag de son quatrième opus "The One"


La dernière fois que nous avions rencontré l'artiste Afropéenne résidant à Rotterdam aux Pays-Bas, c’était en Janvier 2012, elle était en pleine tournée avec son deuxième album intitulé Elle, la même année, elle a produit un CD DVD, de son concert en direct au Grounds l'une des plus célèbres arènes de Rotterdam. En 2013 loin de dormir sur ses lauriers, elle publiera un 3ème album « At the Back of Beyond », un opus bien acclamé par les critiques. Une fois de plus, elle prendra la route pour une tournée, voyageant de l’Europe à la Chine pour partager avec le public son travail.

Ntjam Rosie qui est née au Cameroun, et a émigré avec sa famille aux Pays-Bas, alors qu’elle n’avait que 9 ans, est une artiste bien dans son élément, de sa première entrée en la matière avec l'album Atouba produit en 2008, opus qui lui permit de faire la première partie de concerts pour des artistes comme Erika Badu, Macy Gray ou Bilal, très tot son talent sera reconnu par ses pairs, elle sera ainsi récompensée de nombreuses fois comme meilleur talent prometteur. Aujourd'hui, Ntjam Rosie a grandi en artiste cosmopolite versé dans son temps. Elle s’est produit dans le prestigieux North Sea Jazz Festival, et a fait des concerts en Thaïlande en Turquie en Estonie et en Chine. Très attentionnée à son look elle a fait de merveilleuses incursions dans le monde de la mode, défilant lors de la semaine de la mode en Hollande, figurant sur des pages entières du magazine Elle néerlandais en tant qu’artiste stylée.

Il n'y a pas de doute que Ntjam Rosie est une artiste qui est entrain d’atteindre la maestria de son métier. La qualité de son quatrième opus sorti le 12 Février est une preuve parlante.

Dans les lignes qui suivent Ntjam Rosie parle de son nouvel Album, de ce qui a changé dans sa vie et le sens qu'elle donne à sa carrière.

Flashmag: Bonjour Ntjam Rosie Nous sommes heureux et le lectorat de Flashmag est sans doute de cet avis de vous avoir aujourd'hui comme l'artiste invité du mois. Sans tarder, nous allons rentrer droit dans l'objectif de cette entrevue, c’est l’heure du quatrième album après Atouba en 2008, Elle en 2010, At the Back of Beyond en 2013, vous décidez de sortir le quatrième album « The One » un titre évocateur. Que représente cet album pour vous? Dans l'évolution de votre art où placez-vous ce nouvel opus?

Ntjam Rosie: en premier pour moi the One, c’est Dieu parce que c’est la roche sur laquelle je m’appuis pour bâtir, parce que Dieu m'a donné assez de force, alors je fais un travail que j’aime, j’ai de bons amis et un mari génial, le thème de l’album The One est surtout basé sur le choix du bon partenaire dans la vie et la façon de vivre cette expérience partagée, c’est pourquoi The One ou l’élu, réfère à l'engagement dans une relation, il s’agit de faire un choix et faire face à ce qui découle de ce choix.

Flashmag: Les chansons pour The One ont été écrites à l'époque où vous vous êtes marié, comment cette situation nouvelle a affecté votre art?

Ntjam Rosie: ce qui m'a vraiment inspiré, c’est la responsabilité qui vient avec l'engagement une fois que vous êtes marié, je suis une jeune mariée et j’aime l'engagement et le sens de sécurité que cela véhicule, en attendant l'engagement est une chose sérieuse est assez lourde, mais j’adore ça . C’était une décision mature que nous devrions prendre ensemble, mon mari et moi. L'album entier est sur l'engagement à Dieu, ma famille, mes amis, ma carrière.

Flashmag: dans le 3e Opus, « At the Back of Beyond » vous avez appris à jouer de la guitare, vous avez dit "C’est un album qui était une partie de moi, et il m'a permi d'explorer mon côté enivré " dans le nouvel album les critiques ont noté que l’œuvre, est un énorme pas dans la créativité, quel côté de votre personne avez-vous exploré cette fois ci? Avez-vous appris à jouer un autre instrument?

Ntjam Rosie: non je n’ai pas appris à jouer d'un autre instrument, avec la guitare j’ai encore besoin de plus de pratique, je ne suis pas encore aussi bonne comme je le voudrais, mais l'expérience de « At the Back of Beyond » a enrichi mon nouvel album avec beaucoup d'harmonie , l’écriture des lyrics et le chant avec une richesse que je n’ aurais pas eu, si je n'avais pas décidé de prendre cette guitare sur mon dernier album, dans cet album, j’ai grandi en tant que producteur, parce que j'ai décidé de le faire moi-même, j’ai enregistré avec un superbe groupe et travaillé beaucoup avec un ingénieur de son totalement dévoué à la cause. Normalement, le producteur vous donne les directions sur la façon dont doit sonner votre projet et ainsi de suite, mais dans cet album j’ai eu à jouer ce rôle moi-même. Et c’était prendre une nouvelle dimension; c’était une tâche difficile et facile en même temps, parce que dans ma tête, j’avais déjà une idée précise de comment ça devait être. J’aime me lancer des défis quand je commence quelque chose de nouveau parce que je veux continuer à apprendre tout en évoluant.

Flashmag: Vous êtes une femme vraiment indépendante, vous dirigez votre propre label, Gentle Daze qui produit cet album, quel sentiment avez vous au moment où vous avez plus de contrôle sur la production de votre art?

Ntjam Rosie: c’est une bénédiction d’en être capable, c’est génial parce que j’ai dû faire tous les montages j’ai été capable d’assigner la couleur que je voulais à mon projet. C’est une belle chose d'être artistiquement indépendant, mais de l’autre côté vous faites une entreprise qui doit être récompensée matériellement, il est donc difficile pour moi une artiste minuscule d'Hollande, un petit pays d’y arriver. C’est une bénédiction de pouvoir y arriver, mais je suis toujours à l'affût de contrats dans la distribution de mon album, afin que ma musique soit disponible à un public plus large, c’est surtout cela que nous, visons en tant qu’artiste, et pour cela il est important de rester en contact avec le reste du monde. Mais ça ne m’empêche pas de travailler sur ma musique de toute façon je fais ma quote-part pour atteindre les grands objectifs.

Flashmag: Pensez-vous aujourd'hui que les artistes ont besoin d'avoir de plus en plus un contrôle sur leur art?

Ntjam Rosie: Je pense que c’est une bonne chose, mais vous devez avoir des objectifs, vous devez être fort et savoir ce que vous faites et peu importe que vous soyez intelligent ou petit, vous aurez besoin d'une équipe qui va travailler avec vous afin de poursuivre votre ambition. Parce que vous ne pouvez pas être votre propre PR, distributeur, et être en même temps l'artiste qui écrit les chansons, chante et joue les instruments. Tant que vous n’oubliez pas que vous devez redistribuer les tâches, c’est ok, vous pouvez le faire. Le monde est assez grand pour tout le monde vous n’avez pas besoin d'être la prochaine Beyoncé, il y a de la place pour tous genres d’artistes et types de musique.

Flashmag: En écoutant le contenu de vos lyrics on sent que vous avez composé vos chansons avec séduction et éthique, Je parie que vous êtes le genre d'artiste qui croit que l'art ne doit pas être choquant pour frapper les esprit et se vendre ai-je raison ?

Ntjam Rosie: bien sûr que non, l’art doit être fidèle à lui-même. L'Art doit être l'art, si vous avez ce don, faites le tout simplement, mettez votre talent en exergue, faites voir au monde de quoi vous êtes capable et jugez vous-même la réaction du public, je suis l'une de ces artistes qui croient vraiment en leur don.

Flashmag: avant d'entrer dans le studio aviez-vous une idée du type de produit que vous vouliez?

Ntjam Rosie: Je pensais sensuel, une sorte d’ode au type de musique et d’artistes qui m’ont toujours ému, comme Lauryn Hill ou Erika Badu toutes ces femmes qui m’ont vraiment inspiré dans les années 90, quand j'étais une jeune adolescente. Quand j’étais encore en phase d’errance essayant de savoir où était ma niche, et puis quand je les ai découvertes que j’ai dit Waouh! C’est ce que j’aimerais faire, si un jour je peux ne serais-ce que me rapprocher de ça, alors ce serait incroyable. Cet album est très ouvert, plus spirituel aussi.

Flashmag: combien de temps il vous a fallu pour terminer cet album?

Ntjam Rosie: cela a été assez rapide pour moi j’ai commencé à l'écrire immédiatement après « At The Back of Beyond » cela m'a pris environ un an et demi à 2 ans, j’ai travaillé dur pour y arriver

Flashmag : Et avec qui avez-vous travaillé, avez-vous eu des artistes invités ?

Ntjam Rosie: Oui tout à fait, l'album a été fait avec mon groupe régulier et l’ingénieur Vincent Helbers à mes côtés. Martin Fondse a ajouté les cordes, et il y a eu des apparences des invités, dont mes amis et collègues artistes, Pink Oculus, Eric Vloeimans et Ronald Snijders. Aussi bien que mon ami de Guinée Lamine Kouyaté qui joue la kora.

Flashmag: vous semblez avoir trouvé l'équilibre parfait entre le mélange de la Soul, du R & B, du jazz et de la musique pop, si vous devriez définir votre style Que direz-vous à ce sujet?

Ntjam Rosie: c’est une question difficile, j’espère qu’avec cet album les gens vont en effet sentir l'équilibre d'une artiste qui a accompli son propre son, vous savez que c’est mon quatrième album c’est ainsi le produit de mes explorations artistiques précédentes. J’ai dû travailler dur, sur cet opus pour lui donner la saveur que je voulais et trouver l'équilibre parfait dans la direction qu'il devrait prendre artistiquement et commercialement. Je ne sais pas pour ce qui est de mon style, mais en tous cas il faut déjà savoir que les chanteuses comme Sade ou Erika Badu sont mes principales influences si j’avais à les mettre en boîtes font –elles de la musique Soul ou Jazzy, donc je ne sais pas, la plupart du temps je laisse au public de faire la classification, mais je suis un mélange de soul R & B Jazz Folk Gospel et musique du monde,

Flashmag: vous êtes de plus en plus impliquée dans la mode, vous avez fait le podium en Hollande pour plusieurs événements et fait des apparitions dans la version néerlandaise du magazine Elle dernièrement, comment la mode affecte votre art et pour l'artiste que vous êtes que représente ces incursions dans le monde de la mode?

Ntjam Rosie: La mode est comme une seconde nature pour moi c’est une partie de mon art, j’aime la photographie le cinéma, j’aime la partie créative de la mode, même si je n’ai jamais rêvé d'être un top model, mais certainement j’aime la capacité d'être une personne différente par l’apparence, le look. C’est aussi une façon de s’exprimer, de parler aux gens, tout comme dans la musique, bien sûr ma créativité et ma polyvalence ont contribué à me connecter avec le monde de la mode facilement, je suis reconnaissante du fait qu’ils m’acceptent dans leur niche de temps en temps, et bien sûr pour moi c’est aussi une bonne couverture médiatique que de figurer dans Elle Magazine, en tant qu'artiste.

Flashmag: comment la mode affecte votre musique?

Ntjam Rosie: de manière positive, pour moi, c’est une chose importante lorsque je travail sur un projet, j’ai une vision très claire de ce que je veux. Je ne peux pas seulement être une chanteuse je dois aussi avoir un look, quand j'étais plus jeune, j’aimais Madonna parce qu'elle était cet artiste qui sort tout le temps avec un look différent, et quand j’ai grandi, j’ai compris mieux le sens de cet aspect, parce que vous devez donner à votre art un look, l'emballage doit avoir un aspect spécifique.

Flashmag: Dans la couverture de l'album, vous vous avez les cheveux naturels êtes-vous pour le retour au naturel des femmes noires?

Ntjam Rosie: Eh bien je pense que c’est un monde libre, chacun est censé faire ce que bon lui semble, ce qui importe vraiment ce n’est pas seulement l'apparence, mais c’est de se mettre à son aise et de mettre ce qui vous plait, vous savez que vous pouvez perdre vos cheveux après une chimio, allez-vous dire à une femme qui a perdu ses cheveux de ne pas porter une perruque, car ce n’est pas naturel?

Flashmag: aujourd'hui vous êtes une femme artiste qui est sur la scène depuis 2008 avec la sortie de votre premier album en regardant en arrière s’il fallait le faire à nouveau que changeriez-vous ? Êtes-vous satisfaite de ce que vous avez accompli jusqu'à présent?

Ntjam Rosie: la plus part du temps, je le suis, mais il y a quelques temps, j’avais l'habitude de me sentir terrible lorsque je me comparais à d'autres artistes, je sentais que je n’avais pas encore vendu suffisamment d’album et que je n’étais pas encore là, mais aujourd'hui je suis une femme adulte, je sais ce que je veux et où je vais. Maintenant que j’ai trouvé la vérité, je me sens confortée par toutes les bénédictions que je reçois. Regardez autour, voyez comment le monde se porte, donc si vous êtes capable d'entreprendre et d’avoir le succès dans ce que vous envisagez de faire, c’est une bénédiction que vous ne devriez pas négliger. Et je sais que là-bas, il y a des gens que ma musique peut réconforter. De plus en plus je sais pourquoi je fais ce métier, ce n’est pas à cause de ma propre vanité, mais dans le but de faire briller ma lumière dans la vie d'autres personnes, je suis fiere de moi et de mon équipe bien sûr, je crois que le plus grand nombre est le meilleur, j’aimerais avoir une plus grande audience j’ y ai travaillé pour cet objectif depuis le début, je pense que je le mérite tôt ou tard mais Dieu seul sait. Et je suis à l'aise avec la façon dont les choses vont. Je travaille à m’améliorer chaque jour, vous savez vous devez gagner vos étapes.

Flashmag: vous avez fait le tour du monde Europe, Chine, Turquie, et ainsi de suite si vous devez choisir un endroit où l'accueil du public était spécial où est ce que ça serait?

Ntjam Rosie: J’ai vraiment apprécié d'aller au sud de la Chine deux fois, j’ai rencontré des gens spéciaux, j’ai vu des gens qui m’ont demandé ce qu’est la musique Soul? En 2013 je pensais que tout le monde savait ce qu’était ce genre, des trucs, ont ouvert mes yeux sur le monde, les gens étaient accueillants, des repas exquis, j’ai voyagé dans plusieurs endroits mais certainement la Chine était spécial. Je voudrais bien la revisiter n’importe quand dans le future.

Flashmag: jusqu'à présent vous êtes en plein éssor dans le monde occidental, mais aujourd'hui comment votre art est perçu en Afrique comptez-vous aller en tournée là-bas dans un avenir proche?

Ntjam Rosie: j’ai souvent eu cette question, oui certainement je voudrais faire le tour du monde et me produire en Afrique en commençant bien sûr par le Cameroun mon pays d'origine, mais le problème est que je n’ai pas trouvé un promoteur d'artistes désireux de m’inviter là-bas pour des concerts, je ne peux pas simplement décider d'y aller comme ça avec aucun budget de tournée, comme petit artiste indépendant ce n’est pas facile de faire une tournée avec ses propres moyens.

Flashmag: chantez-vous dans votre langue maternelle?

Ntjam Rosie: Oui dans l'ensemble de mes albums, j’ai toujours fait des chansons dans ma langue d'origine Bulu et en français pour garder mes racines. Sauf « At the Back of Beyond » où il n'y a aucun morceau en Bulu, dans le quatrième album The One la première chanson, est chantée dans mon idiome maternel le Bulu.

Flashmag: Comment vous voyez-vous, dans l'avenir artistiquement parlant?

Ntjam Rosie: Parlant de rêve, j’aimerais avoir une carrière dans le sens des artistes comme, Sade, Badu, je me perçois comme une chanteuse qui a une grande considération pour son art, et contribue largement sur sa production, j’aimerais faire ce que je fais maintenant à un stade plus grand avec un public plus large. Je voudrais faire plus également dans la charité tout en le connectant à ma musique, et bien sûr avoir des enfants une grande famille de sorte que lorsque je suis vieille, je puisses espérer avoir quelqu'un pour prendre soin de moi.

Flashmag: alors que nous clôturons cet entretien avez-vous un mot particulier envers le public? Ça va être une année chargée avez-vous quelques dates chaudes que vous aimerez partager avec le public?

Ntjam Rosie: certainement je voudrais leur demander d’écouter mon nouvel album, il est en train de sortir et j’espère qu'ils vont l'aimer et le partager avec le plus grand nombre, je vais continuer à faire mes trucs, juste restez à l'écoute sur ma page Facebook et sur mon site www.Ntjamrosie.com pour toutes les dates

Flashmag : Ntjam Rosie Flashmag et son lectorat vous disent merci pour cette causerie ouverte.

The One Acoustic live

Entretien Réalisé par Hubert Marlin Elingui Jr.

Journaliste Ecrivain

#music #photography #entertainment #modebeautephotograpiefemmeafriqueamazone

0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved