Search
  • Hubert Marlin

ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC MÉLANIE RENAUD


Flashmag est dans le pays de l‘érable pour rencontrer une artiste musicienne pétrie de talent, Mélanie Renaud est notre invitée de marque ce mois. Dans les lignes qui suivent, elle nous a accordé un entretien, dans lequel elle nous fait redécouvrir, sa personnalité attrayante et enjôleuse, la belle Esméralda de Notre Dame de Paris n’a pas volé ses charmes. Sa sincérité et sa sympathie n’en sont qu’un atout supplémentaire. Flashmag :Bonjour Mélanie c’est un réel plaisir pour nous de t’avoir comme guest star ce mois-ci le temps de cet entretien notre tribune est la vôtre. De prime abord nous aimerions savoir un peu plus sur votre background ? Mélanie Renaud : Du plus loin dont je me souviens, dans mon enfance, je pianotais sur le piano de ma grand-mère...ce qui peut justifier qu'aujourd'hui j'ai enfin commencé à apprendre le piano depuis peu. À l'adolescence, les spectacles étudiants m'ont fait découvrir et ce par la réaction des gens, que j'avais peut-être quelque chose d'intéressant à offrir, ma voix... À cette époque, je faisais des télégrammes chantés et la chance m'a souri lorsque j'ai rencontré le gérant d'un groupe de rappeurs d'où je suis devenue choriste. De bouche à oreille, je me suis retrouvée comme choriste sur une chanson d'Éric Lapointe, Mon ange... ce qui m'a mené à le suivre un peu en tournée et son gérant plutard m'a offert un contrat de disque que j'ai accepté...et le reste s'en suit. Flashmag :très tôt vous adoptez l’art musical peut-on savoir pourquoi et comment vous avez décidé d’embrasser cette carrière ? Quel est la genèse de votre venue dans le monde des arts ? Mélanie Renaud : J'adopte l'art musical parce que c'est un langage à la fois de l'âme,d'où se véhicule une multitude d'émotions, c’est aussi un langage du corps dont on possède une liberté d'expression lors d'interprétation de chanson. À force de chanter, on développe une nécessité physique de le faire. La musique est une science mais un langage en soi...l'apprendre, la comprendre nous permet de mieux s'exprimer lorsque l'on compose, de mieux communiquer avec les musiciens et de mieux se laisser porter par elle. J'ai décidé d'embrasser cette carrière à 16 ans, le jour où je me suis retrouvée pour la première fois, entourée de musiciens professionnels à une répétition d'un concours de chant où je m'étais rendue en finale mais je n'avais pas gagné. À ce moment, j’ai voulu en faire mon métier. Flashmag :quel sont les différents courants musicaux, et les artistes que vous estimez avoir influencé votre style et votre carrière ? Mélanie Renaud : Je dois admettre que Céline Dion est la chanteuse qui m'influence le plus, de par sa simplicité, de par le fait qu'elle ait gardé une bonne santé mentale dans cet univers où parfois l'égo éclipse tout autour de lui... de par son dévouement, de par la grandeur de sa carrière et la maîtrise de sa voix. Ginette Reno m'impressionnera toujours sur scène et en entrevue... Quelle franchise, qu’elle honnêteté lorsqu'elle livre des performances ou lorsqu'elle livre ses propos en entrevue...elle se fou du ridicule et j'adore ! Whitney Houston, la rareté de son talent et sa beauté m'ont toujours fasciné... Edith Piaf, Léo Ferré, Barbara, Maria Callas sont des artistes dont j'ai visité les univers...biographies, œuvres musicales et ils me rassurent... Beyonce, Usher, Chris Brown sont des artistes que j'aime beaucoup. J'aime le RnB Hip Hop et ils le maîtrisent très bien. Les chorégraphies combinées à tout ça les classent dans les ligues majeures... Flashmag :quel est selon vous le tournant de votre carrière, l’élément catalyseur qui vous aura amené sur les cimes de la scène musicale ? Mélanie Renaud : Le troisième extrait radio du 1er album Ma liberté 2002... J'm'en veux. Cette chanson a touché beaucoup de québécois et ce genre de hit survient à toute les décennies...Alors, ça m'a permis de faire des spectacles dans différentes régions du Québec, de faire des festivals, des shows télé. C'est cette chanson qui a fait de moi une artiste populaire. Flashmag :vous aviez à peine 19 ans lorsque ce Premier opus intitulé « Ma liberté » sortit, un titre révélateur car enfin vous commencer à voler de vos ailes bien des années plus tard comment jugez-vous l’accueil chaleureux qu’a reçu cet album et sa qualité artistique ? S’il fallait faire a critique de cet opus que diriez-vous à propos ? Mélanie Renaud : Le public québécois est toujours pret à accueillir de nouveaux artisteset selon moi les chansons de cet album me décrivaient bien si on voulait apprendre à mieux me connaître... J'ai travaillé avec des réalisateurs qui ont mis en valeur les couleurs soul du Québec...de la ballade d'amour typiquement québécoise, au Gospel, au RnB très Pop légèrement acoustique, jusqu'au funk qui groove... Selon moi, c’était un premier album qui m'a permis de saisir quel artiste j'étais à l'époque et ce à travers des textes pour une jeune fille dans le début de la vingtaine et un univers musicale qui se distinguait des autres... Flashmag :le succès suivra illico, avec cet opus qui aura vu des collaborations de quelques grands noms de l’industrie de la musique tels Nougaro. Cet album sera en 2002 primé au Juno's Award en tant que l’album francophone de l’année. (les Juneauqui sont la plus grande distinction musicale au Canada) que représente pour vous cette période de votre carrière ? S’il fallait le refaire que changeriez-vous ? Mélanie Renaud : C'était une période où le public, les médias et l'industrie me considéraient comme étant une nouvelle artiste en devenir... La seule chose que je changerais, c'est que j'aurais aimé mieux me connaître humainement... Je travaillais tellement que ça ne me venait jamais à l'esprit de m'arrêter pour me poser des questions sur qui je suis, quelles sont mes forces, mes faiblesses, mes peurs et mes sources de bonheur. Mais la vie se charge de nous les faire savoir tôt ou tard... Flashmag :passé la liesse du Premier Album vous remettez ça, avec un Deuxième album intitulé « Mélanie Renaud » plus mature en mai 2005 ; et surtout la même année le public médusé vous découvre dans la comédie Musicale de notre Dame ou vous incarnez Esméralda, quel mémoire gardez-vous de cet instant majestueux de votre carrière ? Mélanie Renaud : Notre-Dame de Paris est une comédie musicale intemporelle...Faire partie d'une œuvre musicale aussi grande est une expérience inoubliable... Incarner le rôle principale est une opportunité qui m'a permis de pousser les limites du jeu, de la voix, de l'interaction avec les personnages, les danseurs et de me laisser porter par l'histoire d'Esméralda et de Quasimodo à travers la musique et les décors... Flashmag :Le troisième Album « Feux d’artifice » sorti en 2008 créera un peu de controverse au Canada à cause de ces influences Afro-américaine Pop/R&B à votre avis pourquoi ? Pourtant c’est un opus très dansant avec des chansons bien rythmées tels que, mon pays ou ce duo avec Corneille - Vivre pour soi dont les paroles sont assez évocatrice êtes-vous le sujet de cette chanson ? Mélanie Renaud : Je crois qu'un artiste doit s'identifier à un style musical dans lequel il découvre son authenticité mais parfois ça peut s'avèrer être des projets d'album avec des vibes plus expérimentales qu'autre chose... J'aime vraiment le RnB Hip Hop mais cela dit,l'incarner sur scène avec des danseurs est une tâche ardue...il a fallu que je fasse ce 3 ième album pour comprendre que les Beyonce, Usher et Chris Brown de ce monde ont commencé dès leur tendre enfance à danser, chanter et adopter cette attitude '' ghetto street ''. J'avais pris environ 2 ans de préparation pour créer ce genre de personnage et cela n'a pas suffi pour que j'y trouve ma crédibilité...Le RnB Hip Hop en français ne sonne pas comme celui en anglais qu'on est habitué entendre... La différence des langues et le son très digital, américanisé pouvaient soit intéresser ou désintéresser l'auditeur... Flashmag :comment le succès rencontré a-t-il influencé votre personne et vos proches, un temps si ça aurait été le cas ? À présent comment vivez-vous, votre vie de star ? Votre vie privée a–t’elle une influence sur votre carrière et votre art? Mélanie Renaud : Le succès m'a donné confiance en moi car je réalisais mon rêve. La famille, les amis l'entourage professionnel, l’industrie et le public, ont aussi eu cette confiance en l'artiste que je pouvais être. La chance, le succès et être encensée sont des éléments éphémères d'une carrière car ça peut devenir un tourbillon étourdissant. Il y a des moments où l'on est moins présent sur la scène musicale, et c'est ce qui nous permet de se retirer pour revenir en force avec d'autres projets musicaux à présenter au public. Vie de star ?? Pas vraiment, je préfère appeler cela une vie d'athlète vu que je dois être disciplinée vocalement, physiquement et je dirais même émotionnellement. Oui ma vie privée a une influence sur ma carrière et mon art... J'essaie d'être le plus terre à terre possible pour qu'à travers les artifices du show-business on perçoive l'être humain que je suis. Flashmag : on a coutume de dire une vie sans causes est une vie sans effets quel sont les idéaux de société de Mélanie Renaud ? Comment espère-t-elle contribuer à l’édification d’un monde meilleur ? Mélanie Renaud : Dans un monde idéal, je souhaiterais qu'on apprenne aux enfants et aux adolescents à mieux se connaître en intégrant des cours dans le système d'éducation expressément conçu pour le développement de l'être humain, dans ces forces et faiblesses... Et j'aimerais sincèrement un jour aller dans des pays sous-développés pour vivre ce choc culturel et les aider du mieux que je peux... Flashmag :avant de clore cet entretien avez-vous une mention spéciale à faire en l’endroit du public ? Ou alors, auriez-vous une question que vous aimeriez évoquer dont nous aurions omis ? Quel est votre agenda des jours à venir un nouvel opus en labo ? Mélanie Renaud : Oui, un nouvel album très soul, des succès des années 1965 à 1990 sont remis au goût du jour...Marvin Gaye, Stevie Wonder, Michael Jackson, Whitney Houston Sinead O'connor et Annie Lennox... Wow ! Ça, ça me ressemble. Je voudrais tout simplement remercier tous les gens dans le public qui apprécie ce que je suis et ce que je fais... À+ xx Flashmag : Mélanie Renaud,Flashmag et son lectorat vous remercie d’avoir accepté cet entretien. NB: le nouvel album de Melanie Renaud sera dans les bacs dès le 18 septembre 2012

Video "Je reviens chez moi "

Interview realisée pr hubert Marlin Jr. Journaliste- ecrivain


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved