Search

L’anti racisme main Stream n’est pas contre le racisme il promeut des idéaux inavoués.

La notion d’appartenance à un groupe donné et la fierté que l’on pourrait faire prévaloir aux yeux des autres est en générale la dernière frontière qui conduit au racisme lorsque l’étape suivante vise non plus à être fier mais surtout a affirmé en tant que groupe sa prédominance sur les autres, en les rabaissant dans le but d’avoir des privilèges ou d’exploiter de manière servile ces derniers. Le désir de dominer et d’exploiter est le plus grand vecteur du racisme de notre époque. Si les effets du racisme sont largement répertoriés dans l’histoire de l’humanité avec la traite negrière, le génocide indien des Amériques, le nazisme et autres, il ne reste pas moins vrai qu’il y a une zone d’omb

Anti-racism in the main Stream medias is not against racism it promotes a hidden agenda.

The notion of belonging to a given group and pride that might prevail in the eyes of others is generally the last frontier that led to racism, when the next step is no more liable to pride but specially to assert the dominance of a group over others, belittling the latter to have privileges or exploit them in a servile way. The desire to dominate and exploit is the largest vector of racism of our time. If the effects of racism are widely listed in the history of humanity with the slave trade, the native Indian genocide in the Americas, Nazism and others, it remains true that there is a grey area that appears when analyzing ways that are used to combat racism and the expected. Results. If

La présidence de Barack Obama a préparé la venue de Trump qui ne pouvait que gagner

Au-delà des joutes politiques les observateurs avertis de la vie politique américaine qui, il faut l’avouer en général ne sont pas toujours américains car ils ont ainsi l’opportunité d’analyser les faits sans parti pris, sont d’accord depuis des lustres que la politique américaine suit un schéma conforme à une certaine idéologie qui répond aux besoins de l’époque et la position que les Etats-Unis veulent avoir dans la vie de tous les citoyens du monde. Il en ressort que les élections ne sont pas toujours un fait incertain mais une sélection qui obéit à une norme invisible pour le profane mais qui à la longue donne toujours les résultats escomptés. Si certains disaient rompre avec la continu

The presidency of Barack Obama prepared the arrival of Trump who could only win.

Beyond the political jousts, the savvy observers of the American political life, who, it must be confessed, are not always Americans, since they can analyze facts without bias, have agreed for ages That US policy follows a pattern consistent with a certain ideology that responds to the needs of the time and the position the United States wants to have in the lives of all citizens of the world. It emerges that elections are not always an uncertain fact, but a selection that obeys a norm that is invisible to the layman but which in the long run always gives the expected results. If some state that there was a need to break with the continuity of the Democratic Party's ultra-liberal policy, by

La mode contemporaine africaine au Brighton Museum

La première grande exposition britannique dédiée à la mode contemporaine africaine a ouvert au Brighton Museum & Art Gallery en avril 2016 et se déroulera jusqu'au 8 janvier 2017. Une fenêtre sur le continent qui donne un aperçu sur la mode et le style dans quatre grandes métropoles africaines. Casablanca au Maroc, Lagos au Nigéria, Nairobi au Kenya et Johannesburg en Afrique du Sud. L'exposition se concentre sur les choix de style individuels des « agents de mode » dans chaque ville, dont les designers, les stylistes, ainsi que les photographes et blogueurs. Hannah Azieb Pool et Helen Jennings ont visité les villes en vitrine au cours de l'été 2015 (soutenues en partie par le Fonds d'art

Contemporary African Fashion at Brighton Museum

The first major UK exhibition dedicated to contemporary African fashion opened at Brighton Museum & Art Gallery in April 2016 and will run through January 8th 2017. Explore fashion and style in four cities at the compass points of the African continent – Casablanca in Morocco, Lagos in Nigeria, Nairobi in Kenya and Johannesburg in South Africa. The exhibition focuses on the style choices of individual ‘fashion agents’ from each city from designers and stylists to photographers and bloggers. Museum staff and Africa fashion specialists Hannah Azieb Pool and Helen Jennings visited the cities in summer 2015 (supported in part by the Art Fund through the Jonathan Ruffer Curatorial Grants Program)

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved