Search
  • Hubert Marlin

Top Model au Masculin - Sasha Shayme.


La page mode de Flashmag ce mois a comme invité un top model masculin. Sasha Shayme, né Georges Ahouanan est italien d'origine ivoirienne. Très tôt dans sa vie il sera attiré par les milieu de la mode allant jusqu’à suivre des cours de mannequinat dans une prestigieuse école italienne. Quelques années plus tard il rejoindra Paris, la place mondiale de la haute couture, et deviendra l’égérie des maisons Ahou Attitude et Laura Sim’s. Dans les lignes qui suivent il nous en dit un peu plus sur son métier et sa personne.

Flashmag : Bonjour Shasha, nous sommes heureux de vous avoir comme invité de la page mode ce mois; le temps de cet entretien notre tribune est la vôtre. Alors dites-nous pourquoi avez-vous choisi de faire de la mode ?

Sasha Shayme : très tôt j’ai baigné dans la mode, parce que déjà ma grand-mère était une couturière de base et quand j'étais petit, vu que j'étais toujours avec elle m’a en quelque sorte passé cette passion. Et mieux je pense aussi que l’amour des tissues m’a incité aussi à prendre des cours de mode.

Flashmag : Quelle fut la réaction de votre entourage face à ce choix ?

Sasha Shayme : mon entourage l'a bien accepté, sans problème.

Flashmag : N’aviez-vous pas, un peu peur de vous lancer dans cette voie de model masculin, et noir de surcroit, ils sont légions des exemples de difficultés des modèles de votre acabit dans le domaine ?

Sasha Shayme : oui en effet ! il y 'a toujours cette personne qui te dira que tu n’arriveras jamais , parce que tu es noir etc…, mais il faut croire en soi et à son destin

Flashmag : Aujourd’hui comment vivez-vous votre profession ?

Sasha Shayme : je la vit bien, même si c'est souvent dur vraiment, mais je suis très bien entouré

Flashmag : Les mannequins masculins qui arrivent vraiment au sommets sont très peu nombreux à votre avis pourquoi c’est si sélectif chez les hommes ?

Sasha Shayme : je dirais que c’est surtout au niveau de la taille et du caractère, ce sont là des qualités importantes qui font de vous une personnalité haute.

Flashmag : Vous êtes lié aux agences Ahou Attitude et Laura Sim’s comment cela se passe êtes-vous satisfait de votre situation actuelle ?

Sasha Shayme : c'est grâce à elles que je suis où je suis aujourd’hui, donc oui pas de problème.

Flashmag : Je suis un peu curieux et le public avec moi; comment se passe une journée active d’un model masculin ?

Sasha Shayme : bah en général, c’est décontracté on se détend, on fréquente beaucoup les enseignes de beauté, on prend soin de son corps, on fait du shopping, du sport, on lit pour mieux se cultiver quand le temps le permet.

Flashmag : L’argent est le nerf de la guerre dans ce métier gagnez-vous convenablement votre vie ?

Sasha Shayme : il y’a plusieurs étapes à franchir dans ce milieu, mais pour le moment je ne me plains pas même si c'est parfois un peu compliqué.

Flashmag : Vous êtes encore assez jeune avez-vous des objectifs, que vous

aimeriez atteindre sans ce métier si oui lesquels ?

Sasha Shayme : mon rêve d'être connu vraiment au niveau international comme tous ses grands tops models qui ont bercé mon enfance.

Flashmag : S’il fallait donner un conseil à ceux qui se lancent dans ce métier que leur diriez-vous ?

Sasha Shayme : Hummmm ! d'avoir le courage et la force pour aller de l'avant, écouter son cœur…

Flashmag : L’année vient de commencer avez-vous quelques rendez-vous où l’on pourrait vous admirer sur le podium ?

Sasha Shayme : ça arrive très bientôt ce n’est qu’une question de temps avec mon agent nous travaillons pour arriver à me faire programmer.

Flashmag : Au moment de clore cet entretien avez-vous un mot spécial envers le public ?

Sasha Shayme : merci à tous ceux qui me soutiennent et continuez dans ce sens et je vous embrasse très fort, merci

Flashmag : Sasha Shayme, Flashmag et son lectorat vous disent merci pour cet entretien.

Sasha Shayme : je vous remercie.


0 views

Also Featured In

© 2018  Flashmag The Vanguard Webzine is a Creation of Medianet LLC - All rights reserved